ES­SAI FRAG­MENTS D’UN DIS­COURS AMOU­REUX

Stylist - - Culture -

Un re­cueil de poèmes en forme de conju­ga­li­té fan­tas­mée : elle parle, il écoute.

L es dé­bats sur l’écri­ture in­clu­sive nous ont dé­jà pas mal po­sé la ques­tion : comment parler de la do­mi­na­tion mas­cu­line dans une langue qui, de toute évi­dence, la pré­serve aus­si obs­ti­né­ment qu’un ali­ment ava­rié dans le fond d’une boîte de conserve her­mé­tique ? « Ren­verse les mots des hommes pour re­mettre les choses dans l’ordre », sug­gère la nar­ra­trice d’em­ma­nuelle Rous­set. Et puisque les hommes ont eu pen­dant si long­temps le mo­no­pole de la pa­role, les voi­là, pour com­men­cer, ren­ver­sés dans le si­lence. Car, si les oa­ris­tys dont se ré­clame ce court ré­cit po­li­ti­co-ly­rique étaient, dans l’an­ti­qui­té, des poèmes où conversent deux amou­reux, ici, on n’en­tend que la femme s’adres­sant à son amant muet. Pour au­tant, rien de mo­no­tone dans ce mo­no­logue. Prof de phi­lo, Em­ma­nuelle Rous­set se ré­fère bien évi­dem­ment par en­droits à Pla­ton, Nietzsche, He­gel, Rous­seau, Spi­no­za et tut­ti quan­ti. Mais Oa­ris­tys n’est pas un es­sai. S’y mêlent aphorismes fé­mi­nistes, ara­besques poé­tiques, dé­cla­ra­tions d’amour et dis­sec­tions des struc­tures in­cons­cientes de nos so­cié­tés qui « contiennent par leurs moeurs le ju­ge­ment des femmes. » Si seule­ment quel­qu’un pou­vait l’of­frir ce Noël à Éli­sa­beth Lé­vy… P.-E.P.

Oa­ris­tys d’em­ma­nuelle Rous­set, éd. Ver­dier, 128 p., 13 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.