QUE FAIRE À REFSHALEØE­N (CO­PEN­HAGUE, DA­NE­MARK)

Stylist - - Lifestyle -

Pen­dant un siècle, on y trou­vait l’un des plus grands chan­tiers na­vals du monde. Pour re­joindre l’an­cienne zone por­tuaire de Co­pen­hague, pre­nez un vé­lo (faites comme les autres) et tra­ver­sez le pont d’in­de­rhavns­broen. Les grands han­gars abritent main­te­nant des res­tos et on boit des coups sur la je­tée.

COPEN HOT

Puisque les sau­nas sont aux Da­nois.es ce que la mau­vaise hu­meur est aux Pa­ri­sien.ne.s, des­sa­pez-vous dans ce­lui en hau­teur avec vue pa­no­ra­mique sur le port, et douche d’eau sa­lée à l’en­trée (c’est bon pour la cir­cu­la­tion). Pour pi­men­ter un peu le game, vous pou­vez aus­si ré­ser­ver votre Spa flot­tant : un bain d’eau chaude et sa­lée po­sé sur un ba­teau à mo­teur qui vous em­mène faire le tour du port. Pré­voir 1 h 30 de tra­ver­sée, de la mu­sique pour ani­mer votre croi­sière, et 2 200 cou­ronnes da­noises pour 5 per­sonnes (en­vi­ron 290 €). Ref­sha­le­vej 325, 1 432 Co­pen­ha­gen, co­pen­hot.com

CO­PEN­HAGUE CONTEM­PO­RA­RY

Une vaste ga­le­rie pri­vée vient de dé­mé­na­ger dans ce quar­tier et de prendre les siens (de quar­tiers) dans un im­mense han­gar de 7 000 m2 (c’est vrai­ment très grand). An­cien hall de sou­dure, le bâ­ti­ment abrite au­jourd’hui des ex­po­si­tions d’art contempora­in et des oeuvres d’ar­tistes comme An­selm Kie­fer ou le plas­ti­cien suisse Christian Mar­clay.

Ref­sha­le­vej 173A, 1 432 Co­pen­ha­gen, cph­co.org

CO­PEN­HAGUE STREET FOOD REFFEN

Si vous ai­mez man­ger avec les doigts et que vous êtes ca­pables de vous nour­rir en mar­chant sans en foutre par­tout, Reffen est fait pour vous. Un es­pace de 10 000 m2 (là aus­si, c’est im­mense) dans le­quel on trouve une cin­quan­taine de stands. Au me­nu, les naans de Dha­ba Street Food, les bro­chettes de viande de Th­rilla in Ma­ni­la, le ma­que­reau en­tier et grillé de Grill­fis­ken ou les fal­la­fel de Ho­ly Pi­ta. Si votre es­to­mac a trop voya­gé et que vous avez be­soin d’un peu de temps pour vous, faites une pause en opi­nant du chef devant l’un des concerts live pro­po­sés chaque se­maine.

Ref­sha­le­vej 167A, 1 432 Co­pen­ha­gen, reffen.dk

AMASS

Pen­dant long­temps, Amass a été la seule et unique rai­son pour la­quelle les gens ve­naient jus­qu’à Refshaleøe­n. En gé­né­ral, les dé­çu.e.s qui n’avaient pas réus­si à avoir de ré­sa au No­ma, le res­to mon­dia­le­ment connu de Re­né Red­ze­pi. For­cé­ment, puisque c’est son an­cien chef, Matt Or­lan­do, qui a lan­cé sa car­rière so­lo dans ce res­tau­rant qui pro­pose deux me­nus, à base de pro­duits du jar­din. Un cir­cuit plus que court ; et ni­veau ré­as­su­rance du.de la consom­ma­teur.rice, on ne fait pas mieux : le­dit jar­din s’étend devant les im­menses baies vi­trées du bâ­ti­ment, vous pour­rez voir vos jeunes pousses gran­dir as­sis.e.s dans votre fau­teuil Gu­bi.

Ref­sha­le­vej 153, 1 432 Co­pen­ha­gen, amass­res­tau­rant.com

LA BANCHINA

On vient étan­cher sa soif et fi­nir son pé­riple à la Banchina. Dans le temps, cette pe­tite ca­bane bleue au bord de l’eau fai­sait of­fice de salle d’at­tente pour les ou­vriers du chan­tier na­val. De­puis, c’est de­ve­nu un ca­fé/bar où l’on sert du très bon vin, des pe­tits plats vé­gé­ta­riens et des pro­duits de la mer. L’idée, c’est quand même d’être de­hors (il y a peu de places à l’in­té­rieur) et de prendre un verre de vin devant le canal. Les plus fou­fous.fo­folles pour­ront se je­ter à l’eau après avoir fait un tour dans leur pe­tit sau­na.

Ref­sha­le­vej 141A, 1 432 Co­pen­ha­gen, la­ban­chi­na.dk

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.