THE HAUN­TING OF THE WHITE HOUSE

Stylist - - Le Grand Bazar -

On a comme l’im­pres­sion que ça fait beau­coup plus long­temps que ça, mais la fa­mille Trump ne s’ap­prête à fê­ter cet hi­ver que son deuxième Noël à la Mai­son-blanche. Comme l’an der­nier, c’est la First La­dy qui se charge des dé­co­ra­tions, dont la tra­di­tion re­monte à la fin du xixe siècle, et comme l’an der­nier, Me­la­nia Trump s’est un peu foi­rée sur les sa­pins. Ex­pli­ca­tions.

ON PREND LES MÈMES ET ON RE­COM­MENCE

Vous avez ai­mé la fo­rêt de l’an­goisse à l’éclai­rage dou­teux (am­biance Étrange Noël de Mon­sieur Jack) en 2017 ? Vous al­lez ado­rer les sa­pins rouge sang du cru 2018. Lun­di 26 no­vembre, Me­la­nia Trump a ré­vé­lé à la face du monde les dé­co­ra­tions de Noël dont elle a choi­si d’or­ner la Mai­son-blanche cet hi­ver. Et là où elle re­créait une scène de film d’hor­reur (le Cross Hall, pour être pré­cis) l’an der­nier, la First La­dy a choi­si d’ins­tal­ler cette an­née un sym­bole en­core plus clair de son goût pour la dé­co non conven­tion­nelle : des sa­pins rouge sang, tout sim­ple­ment.

LA CHASSE AUX TRÉ­SORS

La Pre­mière dame bos­sait sous la contrainte d’un thème: «Ame­ri­can Trea­sures », les dé­co­ra­tions choi­sies devant re­flé­ter « l’hé­ri­tage unique » des États-unis. Si le rouge doit (d’après le bureau de Me­la­nia Trump) être com­pris comme une ré­fé­rence di­recte aux rayures du drapeau amé­ri­cain et donc comme un sym­bole de bra­voure, ce n’est pas exac­te­ment comme ça que ce choix a été per­çu. Quand les in­ter­nautes n’ajou­taient pas aux sa­pins les coiffes des hand­maids de La Ser­vante écar­late, ils com­pa­raient tout sim­ple­ment le cou­loir à ce­lui de Shi­ning, mais en ver­sion Noël.

COM­PLÈ­TE­MENT MA­LADE

Sym­bo­li­que­ment, ce n’est pas beau­coup mieux. Pour To­by Is­rael, ex­pert en psy­cho­lo­gie du de­si­gn, in­ter­ro­gé par le Guar­dian, « ces sa­pins rouges ne sont pas juste dif­fé­rents, il y a une vraie as­so­cia­tion aux no­tions de rage, de vio­lence et de choc ». Et comme l’ex­plique le Wa­shing­ton Post, le sa­pin rouge en lui-même est plus sy­no­nyme de ma­la­die que de bonheur. En Eu­rope, la « Fo­rêt rousse » dé­signe par exemple le lieu où des cen­taines de pins sont morts d’ex­po­si­tion aux ra­dia­tions de la cen­trale de Tcher­no­byl après son ex­plo­sion en 1986. On a vu plus fes­tif.

CRUEL IN­TEN­TIONS

Ne vous at­ten­dez pas à une dé­co plus vive-le-vent-d’hi­ver pour Noël 2019 : les choix de Me­la­nia Trump sont tous faits avec mi­nu­tie. En oc­tobre, elle ex­pli­quait que la veste « I real­ly don’t care, do you ? » qu’elle avait por­tée en al­lant voir des fa­milles sé­pa­rées à la fron­tière mexi­caine était une at­taque aux « mé­dias de gauche qui la cri­tiquent ». Et quelques jours à peine après que ses de­si­gners ont été ac­cu­sés de ra­cisme, au mois de no­vembre, la Pre­mière dame por­tait une robe Dolce & Gab­ba­na pour son dîner de Thanks­gi­ving.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.