FILM ON SE LÈVE TOUS POUR DANO

Quand les ac­teurs se mettent à réa­li­ser mais qu’ils ne jouent pas de­dans, c’est qu’ils ont vrai­ment un truc à ra­con­ter.

Stylist - - Culture -

D er­nière carte pos­tale de l’in­dé US pour l’an­née 2018, et une chouette nou­velle : Paul Dano, abon­né aux se­conds rôles cree­py comme on aime (prê­cheur ma­boul dans There Will Be Blood, re­tar­dé mar­ty­ri­sé dans Pri­so­ners, éco-ter­ro­riste dans Ok­ja), est un bon ci­néaste. Alors certes, rien de neuf sous le so­leil de l’ame­ri­ca­na chic et humble. Mais la pé­riode de Noël sait re­peindre d’émo­tions in­tactes le ron­ron­ne­ment des vieilles mé­lo­dies. Ici, celle d’une chro­nique ru­rale mez­zo pia­no, scan­dée par le dé­li­te­ment d’un couple et la ma­tu­ra­tion d’un en­fant. Le pe­tit Joe, pré­coce mais ren­fer­mé,

voit ses pa­rents se sé­pa­rer. Mais, plus que ce­la, il les voit de­ve­nir fous. Soit l’his­toire d’un pré-ado qui pas­se­rait en avance ra­pide le film des grandes réa­li­sa­tions pa­ren­tales : ce sont des dieux.déesses (quand on est en­fant), ce sont des monstres (jeune adulte), ce sont des hu­main.e.s (es­pé­rons que vous en êtes là). L.B. Wild­life de Paul Dano avec Ca­rey Mul­li­gan, Jake Gyl­len­haal, 1 h 45.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.