LE LIEU DU CRIME

Stylist - - Mode -

C’est pas pour jouer les ci­toyens du monde à deux balles, mais Fran­ces­co peine à dire d’où il pré­fère bos­ser: «Je vis et tra­vaille à Mi­lan mais je voyage ré­gu­liè­re­ment, donc je ne pense pas pou­voir don­ner de “cer­ti­fi­cat de naissance” à mon pro­ces­sus de créa­tion. Il est glo­bal.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.