Ali­gner ses pla­nètes

Comment l’as­troyo­ga va ré­veiller la déesse qui som­meille en chacun.e d’entre vous.

Stylist - - Contents - Par Céline Mol­let

Comment l’as­troyo­ga va ré­veiller la déesse qui som­meille en vous

Le 6 mars der­nier, la nou­velle lune en­trait en Pois­sons. « Elle fait la part belle à l’in­tui­tion et aux rêves et peut li­bé­rer du pas­sé, ou­vrir de nou­veaux ho­ri­zons », ex­plique l’as­tro­logue Marc An­gel. Une in­fluence qui marche sur tout le monde mais à balle sur les na­tifs du­dit signe. Or, ce jour-là, un gros Pois­sons… sor­tait de pri­son ! Après deux grosses crampes, Car­los Ghosn voyait le tri­bu­nal de To­kyo ac­cé­der à sa re­quête de li­bé­ra­tion sous cau­tion. Pour mettre le pas­sé der­rière soi, c’est pas en­core ça, mais avouez qu’en ce qui concerne les cô­tés « li­bé­ra­tion » et « nou­veaux ho­ri­zons », ça se pose là. La ré­so­nance des pla­nètes sur une échelle in­di­vi­duelle ne vous convainc tou­jours pas ? La plus an­cienne mé­de­cine du monde n’est pas d’ac­cord avec vous. L’ayur­vé­da peut en ef­fet s’ap­puyer sur le sans­krit, les ve­das, le yoga et le jyo­tish, as­tro­lo­gie vé­dique qui étu­die la vi­bra­tion des pla­nètes pour mieux cor­ri­ger d’éven­tuels dés­équi­libres éner­gé­tiques. C’est le prin­cipe de l’as­troyo­ga : une pra­tique en conscience sui­vant le prin­cipe ayur­vé­dique de connexion entre un mi­cro­cosme (vous) et un ma­cro­cosme (tout le reste) et qui s'ajuste sur votre thème, votre en­vi­ron­ne­ment, le cours des sai­sons, la po­si­tion des étoiles et des pla­nètes… Ce que ça peut faire pour vous ? Beau­coup.

SE LI­BÉ­RER DES TEN­SIONS

Des séances adap­tées aux phases de la Lune et donc ajus­tées sur votre état d’es­prit res­sen­ti à l’ins­tant T.

Le pitch : ins­pi­ré du kun­da­li­ni, du yin et du vi­nya­sa, l’as­troyo­ga pra­ti­qué par Catherine Sau­rat-pa­vard pen­dant son cours Astres&yoga se base sur les in­ter­pré­ta­tions de l’as­tro­logue Béa­trice Ro­bin Bre­zi­na pour se cal­quer sur les éner­gies du mo­ment et pro­di­guer un bien-être sur me­sure. Une dis­ci­pline qui per­met un sou­tien évo­lu­tif, un peu comme si vous pre­niez un cours de boxe les jours où vous êtes à cran, de na­ta­tion lorsque vous avez be­soin de ré­con­fort, et de sport col­lec­tif quand vous vou­lez vous sentir en­tou­ré.e.

L’asa­na clef : la pos­ture du cygne, comme on la pra­tique dans le yin, pour har­mo­ni­ser l’éner­gie des trois pre­miers cha­kras et lâ­cher prise. À quatre pattes, glis­sez le ge­nou droit entre vos mains en le main­te­nant très lé­gè­re­ment ou­vert en de­hors. As­seyez-vous pu­bis sur le ta­lon et éti­rez la co­lonne vers l’avant, front au sol, bras al­lon­gés. Res­pi­rez pro­fon­dé­ment pen­dant trois minutes. Re­com­men­cez de l’autre cô­té et ter­mi­nez par cinq minutes de re­laxa­tion sur le dos.

Post-it men­tal : « En com­plé­ment, tour­nez-vous vers le mas­sage so­nore aux bols chan­tants ti­bé­tains. Com­po­sés de sept mé­taux pré­cieux re­liés aux pla­nètes, ils émettent des ondes so­nores qui ré­har­mo­nisent les cha­kras et les éner­gies », Anne-laure Be­nat­tar, thé­ra­peute psy­cho-cor­po­relle et ex­perte Ni­vea.

SE SENTIR INVINCIBLE

Du moins contre le temps et la fa­tigue…

Le pitch : « Il n’est pas ques­tion de per­for­mance mais de re­con­nexion au corps », pré­cise Catherine Sau­rat-pa­vard. Au fil des séances, le corps peut être ar­chi-sol­li­ci­té comme très peu lors­qu’il s’agit de mé­di­ta­tion. Ce­pen­dant, toutes les ses­sions tra­vaillent la res­pi­ra­tion à tra­vers des exer­cices de pra­naya­ma, ce qui fait ga­gner en vitalité chaque fois un peu plus. Ils sont aus­si ef­fi­caces pour faire le plein d’éner­gie qu’une séance de boxe, de ju­do ou de ka­ra­té… Des ac­ti­vi­tés qui font trans­pi­rer tout en fai­sant tra­vailler la concen­tra­tion et qui équi­librent donc le corps et l’es­prit.

La res­pi­ra­tion to­tale: as­sise en tailleur, dos droit mais sans ten­sion, bras sur les cuisses et pouces en contact, fer­mez les yeux. Sur quatre secondes. ins­pi­rez puis­sam­ment par les deux na­rines : une fois l’ab­do­men plein d’air, conti­nuez à ins­pi­rer pour gonfler les pou­mons. Blo­quez votre res­pi­ra­tion et ex­pi­rez pro­fon­dé­ment sur quatre secondes pour vi­der tout l’air. À faire cinq fois par jour pour oxy­gé­ner le cer­veau, af­fû­ter sa concen­tra­tion et se re­vi­ta­li­ser.

Post-it men­tal : « Pour lut­ter contre la fa­tigue, vous pou­vez éga­le­ment faire une cure d’élixir de gre­nat ou de cris­tal de roche : trente gouttes dans un verre d’eau, six ma­tins par se­maine pen­dant vingt et un jours, puis faites une se­maine de pause et re­com­men­cez », Va­lé­rie Co­lin, ré­flexo­logue et li­to­thé­ra­peute.

ÊTRE AU­TO­NOME

Vous n’êtes ni as­tro­logue, ni prof de yoga ? Vous pou­vez quand même pra­ti­quer seul.e.

Le pitch : Fa­bienne Cos­ta, pro­fes­seure de yoga, pré­co­nise la sa­lu­ta­tion au So­leil, dont les asa­nas équi­librent chaque signe as­tro­lo­gique. « Chacun porte en soi tous les élé­ments, mais il y en a tou­jours un ou deux qui do­minent. Il faut donc tra­vailler aus­si les pos­tures des autres élé­ments pour se ré­équi­li­brer : en pra­ti­quant l'en­chaî­ne­ment de la sa­lu­ta­tion au So­leil, on res­sent les qua­li­tés de tous les élé­ments et de tous les signes as­tro­lo­giques », ex­plique-t-elle. En plus de ses ver­tus pour ca­na­li­ser le stress et le gain d’éner­gie cet en­chaî­ne­ment ai­guise la sou­plesse grâce aux éti­re­ments des is­chio-jam­biers, des épaules, de la poi­trine et de la co­lonne ver­té­brale qu’il sol­li­cite. Avec son gai­nage, le tra­vail de con­trac­tion des ab­do­mi­naux, des bi­ceps, des tri­ceps et des cuisses, il to­ni­fie les muscles comme une séance de Pi­lates.

Les asa­nas clefs : le chien tête en bas pour que les émo­tion­nel.le.s Can­cers tra­vaillent leur troi­sième cha­kra, ce­lui du plexus so­laire qui ré­git l’in­tui­tion et l’es­time de soi. La pos­ture du guer­rier ouvre la cage tho­ra­cique, cible le coeur et le front, du Sagittaire qui a be­soin de re­trou­ver un peu de lé­gè­re­té entre sa tête et ses jambes. Vous êtes Bé­lier ? Vous avez be­soin de faire cir­cu­ler l’éner­gie. L’ins­pi­ra­tion prise en le­vant les bras au ciel (le deuxième asa­na de la sa­lu­ta­tion au So­leil) vous ai­de­ra à flui­di­fier tout ça.

Post-it men­tal : « Le yoga est une pra­tique où l’on res­pire énor­mé­ment. Or, un air pol­lué gé­nère du stress. Pu­ri­fiez l’air et char­gez-le en ions né­ga­tifs avec un purificate­ur et io­ni­seur d’air », Xa­vier Cha­beur, fon­da­teur du Centre Élé­ment.

Robe, Loewe. Bal­le­rines, Dior. Boucle d'oreille, Sé­bas­tien Jof­frey Mon­fort. Mé­daillon, Mene x Inez & Vi­noodh.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.