Bun­ny Kin­ney

Stylist - - Contents -

Plon­gée dans son his­to­rique in­ter­net

À 31 ans, le di­rec­teur édi­to­rial du groupe Da­zed Me­dia pour­rait tout aus­si bien avoir un vrai nom et s’ap­pe­ler Bu­sy Kin­ney. Quand il n’écrit pas, il édite et réa­lise des cam­pagnes pour toutes les marques de mode et de beau­té (qui comptent), tout en di­ri­geant la pla­te­forme vi­déo Now­ness et la pu­bli­ca­tion Da­zed Beau­ty.

Quelle est la der­nière page que vous avez vi­si­tée ?

da­zed­beau­ty.com. Nous avons lan­cé le ma­ga­zine en septembre der­nier avec Kylie Jenner en cou­ver­ture, qui était ma­quillée par un pro­gramme d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. À l’ins­tant où je vous parle, je suis en train de m’ins­crire à un cours de bal­let sur le site d’une école de danse. N’étant pas très gra­cieux de na­ture, j’ai dé­ci­dé que 2019 se­rait l’an­née où j’irai à la ren­contre de mon corps.

La page que vous avez envoyée à tous vos potes ?

Un mème du compte Ins­ta­gram @sighs­woon : Ker­mit la gre­nouille est al­lon­gée sur un lit, en­tou­rée d’ob­jets mys­tiques avec la lé­gende : « Quand tu as ran­gé ta chambre et que tu écoutes une mu­sique nos­tal­gique, que l’air sent bon et que tu pro­fites plei­ne­ment de ce pa­ra­dis in­time et per­son­nel que tu t’es créé. » Moi qui suis un éter­nel ado­les­cent, ça me parle pro­fon­dé­ment.

Le der­nier pro­fil que vous avez stal­ké ?

Ça se joue entre @isa­mayaf­french, ma part­ner in crime créa­tive et le gé­nie co­mique @ra­ven__s­mith… À moins que je ne sois al­lé che­cker les exploits sexuels de @kar­leys­lu­te­ver, ma meilleure amie de tou­jours.

La per­sonne que vous stal­kez sou­vent ?

Cher sur Twit­ter et sa prose hai­ku/ pleine-conscience confuse mais étran­ge­ment émou­vante. C’est un style très IDGAF (I don’t give a fuck,

ndlr) qui ré­sonne vrai­ment en moi.

La der­nière vi­déo vi­rale que vous avez ma­tée (mais sans le dire à per­sonne) ?

Le duo de La­dy Ga­ga et Brad­ley Coo­per aux Os­cars. Fran­che­ment, ils de­vraient être en­semble, non ? Dé­so­lé pour les gens qui par­tagent vrai­ment leurs vies, mais... le peuple a tou­jours rai­son.

La der­nière fois que vous avez consul­té vos comptes ban­caires ?

À l’ins­tant, vous venez de me le rap­pe­ler !

Votre der­nière vi­rée d’an­goisse sur Doc­tis­si­mo ?

J’at­trape une ma­la­die in­cu­rable et fa­tale au moins une fois par mois…

Le service que vous avez de­man­dé sur les ré­seaux so­ciaux ?

Un mon­teur en der­nière mi­nute pour l’un de mes pro­jets de court-mé­trage. J’ai aus­si de­man­dé à mes followers sur Ins­ta­gram comment ils écri­vaient la lettre X. Je pars du bas à droite vers le haut à gauche et en­suite du haut à droite vers le bas à gauche. Comme je le crai­gnais, je suis un weir­do.

Le truc que vous avez vé­ri­fié sur Wi­ki­pé­dia ?

La bio de Ca­ro­lee Sch­nee­mann, une ar­tiste in­croyable, dont nous avons fil­mé la toute der­nière in­ter­view pour Now­ness (l’ar­tiste est dé­cé­dée

le 6 mars der­nier, ndlr). J’ai eu be­soin d’un ré­cap ra­pide de sa vie et de sa car­rière, pen­dant que je re­gar­dais la pre­mière prise.

La pub ci­blée qui vous a mis la honte?

Il y a tou­jours une cein­ture lom­baire qui sur­git sur mon écran. Comment savent-« ils » que je suis tou­jours ava­chi ?

Le mot dont vous êtes tou­jours obli­gé de cher­cher l’or­tho­graphe ?

« Ne­ces­sa­ry. » Je suis in­ca­pable de m’en sou­ve­nir. La honte, sé­rieux…

La vi­déo que vous avez re­gar­dée beau­coup trop de fois ?

Je suis ob­sé­dé par Jen­ni­fer Con­nel­ly qui chante dans cette pub ja­po­naise Pa­na­so­nic Tech­nics des an­nées 80. La chan­son était sor­tie en single au Ja­pon, je l’ai ache­té en 45 tours.

La der­nière fois que vous avez ta­pé « nu » après le nom d’une star sur Google ?

« Rat-taupe nu », ça compte ?

Le truc que vous n’ai­me­riez pas voir quand vous goo­glez votre nom ?

Pas mal de photos mon­trant mes er­rances sty­lis­tiques. Quand c’était bien, c’était pas mal, mais quand c’était mau­vais, alors là, c’était vrai­ment très mau­vais ! J’en­vie les gé­né­ra­tions pré­cé­dentes, dont les er­reurs ves­ti­men­taires et les choix de vie dis­cu­tables bé­né­fi­cient du droit à l’ou­bli.

Le code se­cret le plus dé­bile que vous avez eu ?

Il est tou­jours dé­bile mais pas si fa­cile à trou­ver.

Quelle est la der­nière adresse que vous avez ta­pée sur Google Maps ?

Une sta­tion de ski ar­ti­fi­cielle à Lu­ton. Je pars bien­tôt en va­cances et mon agent m’a re­com­man­dé d’ap­prendre à skier avant, parce qu’il sait que je suis vrai­ment nul dès qu’il s’agit de sport. Comme je vous le di­sais, 2019 est l’an­née de mon im­pro­bable quête de prouesse phy­sique. Je vais sû­re­ment mou­rir en es­sayant mais… l’im­por­tant, c’est le voyage, pas la des­ti­na­tion, n’est-ce pas ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.