Le nez dans la truffe

L'éro­tisme ol­fac­tif n'est pas for­cé­ment là où vous l'at­ten­dez.

Stylist - - Sex Pistils -

Le Mup­pet Show

En 1998, la star Miss Pig­gy sor­tait une eau de toi­lette in­ti­tu­lée Moi, en toute sim­pli­ci­té. À dé­faut d’en avoir hu­mé le fu­met de li­sier, on se ra­bat­tra sur le trou­blant ac­cord de truffe du Black Or­chid de Tom Ford, digne d’em­bau­mer le boa en plumes de la di­vine por­cine.

Tout ce que vous avez tou­jours vou­lu sa­voir sur le sexe

Si l’on dif­fu­sait en Odo­ra­ma la cé­lèbre scène des sper­ma­to­zoïdes pas­sant à l’at­taque du film de Woo­dy Al­len, il fau­drait l’aro­ma­ti­ser de mu­guet. Se­lon une étude me­née par des cher­cheur.euse.s sué­dois.es en 2010, nos pe­tits na­geurs sont at­ti­rés par une mo­lé­cule sen­tant le mu­guet, le bour­geo­nal. Odeur à la­quelle les hommes seraient d’ailleurs plus sen­sibles que les femmes. Hom­mage di­rect à cet ef­fluve sperm-friend­ly, Se­mi­na­lis d’or­to Pa­ri­si.

Sex Edu­ca­tion

Kis­sing burns 6.4 ca­lo­ries a mi­nute. Wan­na wor­kout ?, n’est pas le fun fact souf­flé par Otis Mil­burn, sexe-gou­rou pu­ceau de la sé­rie Net­flix à ses ca­ma­rades in­ca­pables de pé­cho, mais le nom d’un par­fum de By Ki­lian. Qui évoque, par ses ac­cords de lait chaud et de mu­guet, les charmes de l’amour oral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.