CHAD

Stylist - - Décryptage -

La blague: «Bud Light a créé un nou­vel ou­til qui vous alerte quand la quan­ti­té de bière dans votre frigo com­mence à être faible. Le nom de cet ou­til: ‘‘votre co­loc Chad’’.» L’his­toire: je suis jeune, blanc, je porte des che­mises rayées ren­trées dans des pe­tits shorts de cou­leurs vives et des mocassins en daim, je bosse dans/étu­die la fi­nance parce que mon père bosse/a étu­dié la fi­nance, je me dé­cris comme un «homme à femmes» alors que je ne suis rien de plus qu’un hor­rible dra­gueur lour­dingue, je suis, je suis… Chad. Né à Chi­ca­go dans les an­nées 90, le concept de Chad (un mâle al­pha bruyant, am­bian­ceur-en­chef de sa fra­ter­ni­té, pro­ba­ble­ment sexiste et par-des­sus tout blin­dé, qu’on re­trouve aus­si sous le nom de Brad) doit en par­tie son exis­tence à la Lin­coln Park Chad So­cie­ty, un site web sa­ti­rique qui, au mi­lieu des an­nées 2000, se mo­quait des ha­bi­tants ty­piques de ce quar­tier de la ville. De­puis 2016, la significat­ion du pré­nom a lé­gè­re­ment évo­lué. Dans l’ima­gi­naire des in­cels («cé­li­ba­taires in­vo­lon­taires» et mi­so­gynes qui se plaignent de leur ab­sence de vie sexuelle sur In­ter­net et par­fois tuent des femmes, quand ils en ont vrai­ment ras la cas­quette), le Chad est avant tout le pen­dant par­fait du pu­ceau mé­pri­sé: mus­clé, beau gosse, im­bé­cile, dé­tes­table et sexuel­le­ment ac­tif.

BRYCE WAL­KER, LE "CHAD" DE 13 REA­SONS WHY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.