LE JOUR OÙ VOUS Avez FAILLI CAP­TU­RER…

Stylist - - Décryptage -

Pi­rates des Ca­raïbes, 2003 Le signe qui tra­hit l’iden­ti­té du cé­lèbre Jack Spar­row est en par­tie un tat­too re­pré­sen­tant un moi­neau (spar­row en an­glais), mais il est dou­blé d’une marque bien plus ba­dass (pre­nez des notes, les hips­ters) : un « P » au fer rouge, ves­tige d’une ar­res­ta­tion an­té­rieure. De­mi­con­tre­sens his­to­rique : la règle du « be­ne­fit of cler­gy » a en ef­fet of­fert à cer­tains cri­mi­nels la clé­mence an­glaise moyen­nant une telle marque, mais les pi­rates n’y ont ja­mais eu ac­cès – on les pen­dait illico.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.