EN COU­VER­TURE >

40 ans après le pre­mier film, la sé­rie L’arme fa­tale car­tonne !

TÉLÉMAGAZINE - - SOMMAIRE - PAR FRÉ­DÉ­RIC JARREAU

Mé­fiez-vous des imi­ta­tions : le con­seil ne vaut pas seule­ment pour la consom­ma­tion, il s’ap­plique aus­si à la créa­tion. Et les cinq mil­lions de fi­dèles chaque mar­di soir sur TF1 ne se sont pas trom­pés : il ne s’agit pas d’une imi­ta­tion, mais d’une nou­velle fic­tion qui re­prend les codes du film tout en en in­ven­tant de nou­veaux.

RIGGS-MURTAUGH, UN TAN­DEM EFFICACE

Au ci­né­ma, Mel Gib­son et Dan­ny Glo­ver cre­vaient l’écran. Ce nou­veau bi­nôme té­lé est lui aus­si une réus­site. D’un cô­té, l’ex-na­vy, une sorte de chien fou avec de la ré­par­tie, de l’autre, son par­te­naire, plus ré­flé­chi et po­sé. Dans le rôle de l’in­tré­pide Mar­tin Riggs, les pro­duc­teurs ont mi­sé sur Clayne Crawford, 40 ans le 20 avril pro­chain, un an­cien ou­vrier de chan­tier pas­sé par la case té­lé dans Les Ex­perts et 24h chro­no. Son na­tu­rel a tout de suite plu. « Riggs est une sorte de su­per-hé­ros qui a été sa­le­ment amo­ché par le pas­sé, le genre de type que tous les pe­tits gar­çons rêvent d’in­car­ner ! » ex­plique-t-il. War­ner, le pro­duc­teur, et la Fox, le dif­fu­seur, le vou­laient propre sur lui. Mal leur en a pris. Au lieu de col­ler au look de Mel Gib­son, Clayne Crawford a in­ven­té le sien : « Mel Gib­son est tel­le­ment beau dans le rôle, avec ses che­veux longs flot­tant dans le vent, son tee-shirt rouge, son blou­son de cuir, le jean ni­ckel et les bottes de cow-boy im­pec­cables. J’ai tout in­ver­sé : mon Riggs à moi est tout cra­do ! » Autre dif­fé­rence avec le per­son­nage du film : Riggs a beau fan­fa­ron­ner, il est bien plus sombre que son « mo­dèle ». On s’at­tarde vrai­ment sur sa pro­fonde dé­tresse à la suite du dé­cès de son épouse, en­ceinte, dans un ac­ci­dent de voi­ture. Au fil des épi­sodes, on com­prend aus­si quel père violent – in­ter­pré­té par Rex Linn, re­mar­qué dans Les Ex­perts : Mia­mi – il a eu et toutes les bles­sures qui s’en sont sui­vies… Son équi­pier, lui, est plus conforme au per­son­nage ini­tial, tou­jours dans la droi­ture mais avec un cer­tain dé­ca­lage. C’est Damon Wayans – 57 ans dé­jà – qui in­carne Ro­ger Murtaugh. Un vi­sage mé­con­nu en France, mais dé­jà po­pu­laire aux États-Unis pour avoir été le hé­ros de la sit­com Ma fa­mille d’abord jus­qu’en 2006. L’arme fa­tale marque pour lui la fin d’une tra­ver­sée du dé­sert. Con­trai­re­ment au hé­ros du film, il n’est pas prêt à prendre sa re­traite. Il a choi­si de ré­in­té­grer le poste de po­lice mal­gré son in­farc­tus, même s’il cherche aus­si à pro­fi­ter de la vie avec sa fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.