Char­lotte de Turck­heim fait sa loi

TÉLÉMAGAZINE - - FICTIONS -

La col­lec­tion « La loi de… » conti­nue. Après Jo­siane Ba­las­ko, Vic­to­ria Abril et Za­bou Breit­man, cette fois c’est Char­lotte de Turck­heim qui in­carne une avo­cate prête à tout pour re­do­rer son image. La co­mé­dienne en­dosse pour la pre­mière fois la robe d’avo­cate et Bru­no Wol­ko­witch, plus ha­bi­tué à jouer les po­li­ciers, se ré­vèle for­mi­dable dans le rôle de l’ac­cu­sé, un mi­li­taire qui au­rait ven­gé sa fille dé­cé­dée d’une over­dose. « Quand on m’a pro­po­sé le rôle d’une avo­cate, je voyais di­rec­te­ment le rôle d’une bourge sym­pa­thique, ex­plique

Char­lotte de Turck­heim. Comme d’ha­bi­tude, quoi… Quand on m’a de­man­dé ce que je vou­lais faire, j’ai tout de suite ré­pon­du : “Une na­na tor­due” ! Je trou­vais ça plus amu­sant. Ce que je trouve va­che­ment bien c’est qu’au dé­but elle est tor­due, oui, mais quand, d’un seul coup, elle est tou­chée per­son­nel­le­ment, alors là tout se re­tourne. » Un per­son­nage qu’on pour­rait croire très

éloi­gné d’elle, mais la co­mé­dienne

n’est pas de cet avis : « Il y a beau­coup de si­mi­li­tudes entre Va­lé­rie et moi. Je me re­trouve dans cette femme tout au long du té­lé­film. Pas dans le cô­té ri­pou, évi­dem­ment, mais dans le cô­té femme d’ac­tion et femme libre. »

Char­lotte de Turck­heim

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.