EN COU­VER­TURE >

Heu­reuse ma­man, Laë­ti­tia Mi­lot est à nou­veau la ve­dette d’un té­lé­film sur TF1

TÉLÉMAGAZINE - - SOMMAIRE - PAR FRÉDÉRIC JARREAU

Comme un jo­li ca­deau de Noël. Quand, en fin d’an­née der­nière, juste avant les fêtes, Laë­ti­tia Mi­lot re­çoit la pro­po­si­tion de tour­ner un té­lé­film, une co­mé­die met­tant en scène une fu­ture ma­man, elle n’a pas pu re­fu­ser ! « J’étais en­ceinte de quatre mois. J’ai dit oui, mais il fal­lait sa­voir quoi, où, quand… », ex­plique la co­mé­dienne. Au fil des se­maines, le scé­na­rio, du « sur­me­sure » pour elle, s’est construit avec une grande ré­ac­ti­vi­té. Elle don­nait

son avis sur telle ou telle scène, ce dia­logue- ci ou ce pas­sage- là. Et dès le dé­part, elle a sans hé­si­ta­tion ac­cep­té de lais­ser ap­pa­raître son ventre re­bon­di face ca­mé­ra. « Je me suis dit : pro­fi­tons pour une fois du fait que l’ac­trice est vrai­ment en­ceinte pour

le mon­trer ! » La pro­duc­tion s’est donc dé­rou­lée en deux temps : tout au long des der­niers mois de sa gros­sesse, puis après l’ac­cou­che­ment, fin août, pour les be­soins de la scène fi­nale. Une op­por­tu­ni­té pro­fes­sion­nelle en or et une sorte de mi­racle per­son­nel pour la jeune femme, qui il y a en­core deux ans se bat­tait pour don­ner la vie à cause de son en­do­mé­triose. Ses chances de tom­ber en­ceinte étaient faibles. Le 16 mai der­nier, l’ac­trice de 38 ans don­nait pour­tant nais­sance à

la pe­tite Lya­na, qui se porte de­puis lors comme un charme : « Elle est très fa­cile à vivre. Là, elle est calme. Même si en ce mo­ment, c’est la pé­riode des dents. On vit au jour le jour. Elle ap­prend de jour en jour. Je la vois évo­luer, c’est in­croyable. » Six mois de bon­heur qu’elle ai­me­rait pro­lon­ger : « C’est en­core mieux que ce que je m’ima­gi­nais, elle me donne en­vie d’avoir d’autres en­fants… Mais je ne sais pas si ce se­ra pos­sible ! » À quelques jours des fêtes de fin d’an­née, Laë­ti­tia Mi­lot ré­flé­chit à quoi va res­sem­bler son pre­mier Noël en tant que ma­man : « J’ai en­vie de réunir ce qu’il reste de ma fa­mille, de re­créer l’am­biance que j’ai connue quand j’étais en­fant. C’était fa­bu­leux. On fê­tait ça avec ma grand­mère, mes tantes, mes cou­sins… Main­te­nant, la fa­mille a un peu ex­plo­sé. J’ai la nos­tal­gie de tous ces mo­ments­là. » Que de che­min par­cou­ru de­puis

cette époque, son en­fance près de Li­moges, ses études à Tours puis Aix-en-Pro­vence, les cours Florent à Pa­ris et les vrais grands dé­buts dans Plus belle la vie, le feuilleton que lan­çait France 3 à l’été 2004. Par la force des choses, Mé­la­nie Ri­na­to, son per­son­nage, n’y ap­pa­raît plus de­puis fé­vrier. Mais son re­tour est an­non­cé : « Je re­viens cou­rant 2019. Non, je n’ai pas été vi­rée ! » De­puis quelques mois, c’est sur­tout TF1 qui la sol­li­cite. Après La ven­geance aux yeux clairs, la chaîne dif­fu­sait en mai der­nier le té­lé­film Coup de foudre à Bo­ra-Bo­ra, sui­vi par 5,7 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs. Énorme suc­cès, confir­mé juste après par l’in­té­rêt qu’a sus­ci­té la dif­fu­sion de son do­cu­men­taire sur l’en­do­mé­triose : « J’avais peur qu’il passe in­aper­çu car il a été pro­gram­mé au der­nier mo­ment ! Il a at­ti­ré les gens jus­qu’à la fin ! C’est un su­jet qui me tient à coeur. Il faut par­ler de cette ma­la­die. J’ai­me­rais bien qu’il soit re­pro­gram­mé le week-end. » Dans son sillage, Lo­rie Pes­ter, Eno­ra Ma­la­gré et la chan­teuse Ima­ny n’ont plus hé­si­té à par­ler de cette dou­lou­reuse ma­la­die. « Il faut don­ner l’en­vie de se battre aux femmes qui sont tou­chées, ajoute- t- elle. C’est le but aus­si de l’as­so­cia­tion En­doF­rance, que je sou­tiens. » Ma­man com­blée, ac­trice plus épa­nouie que ja­mais, Laë­ti­tia Mi­lot a choi­si de par­ta­ger ses se­crets dans Ma clé du bon­heur, un nou­veau livre riche de conseils [voir en­ca­dré ci-des­sous], en at­ten­dant de se pen­cher sur l’écri­ture d’un pro­chain ro­man po­li­cier, son troi­sième, après le suc­cès d’On se re­trou­ve­ra (2013) et de Liés pour la vie (2017). Un nou­veau dé­fi dé­ca­lé dans le temps, comme d’autres peu­têtre, parce que son plus beau pro­jet reste en­core et tou­jours sa fa­mille, son ma­ri Ba­dri et Lya­na, qui sont vé­ri­ta­ble­ment la lu­mière de ses jours : « Je veux main­te­nant pas­ser du temps avec elle, vivre ces mo­ments qui pour moi se­ront – peut-être –uniques. »

“JE ME SUIS DIT : PRO­FI­TONS POUR UNE FOIS DU FAIT QUE L’AC­TRICE EST VRAI­MENT EN­CEINTE POUR LE MON­TRER !” LAË­TI­TIA MI­LOT

Bar­tho­lo­mew Bou­tel­lis et Alexis Lo­ret in­carnent ses deux amou­reux ri­vaux dans Un bé­bé pour Noël

Laë­ti­tia Mi­lot et Maud Bae­cker

Dans son livre Ma clé du bon­heur (First Edi­tions), Laë­ti­tia Mi­lot a réuni tous ses pe­tits se­crets, aus­si bien cô­té vie pri­vée que vie pro­fes­sion­nelle. Conseils beau­té, min­ceur, as­tuces dé­co mais aus­si psy­cho pour être bien chez soi, en soi, avec soi et avec l’autre : « Avec le temps, j’ai pris du re­cul sur cer­taines choses. Ce livre est le fruit de mon ex­pé­rience. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.