LE PAL­MA­RÈS ÉVO­LU­TIF 2018

Technikart - SuperCannes - - L'itw -

1_Mi­chael Mad­sen un­chai­ned

On connaît sa lé­gende de Saint-Bu­veur, de « tough guy » dé­ca­vé choui­nant sur sa car­rière. Sur la te­rasse Al­bane on a eu mieux que ça : le Mr Blonde re­pen­ti, humble, d’une beau­té co­los­sale à la Ro­bert Mit­chum (celle dont il a tou­jours rê­vé), qui balance tout ce qu’il a sur le coeur, de Harvey W. à Kev Adams. C’est de la bombe, et c’est bien­tôt dans ce jour­nal.

2_Su­per Ma­rion

Ma­man al­coo­lo et ca­gole de com­pète (of­fi­cielle) dans le mi­mi Gueu­led’ange, Co­tillard re­vient donc pour la hui­tieme fois d’af­fi­lé sur ses terres can­noises en ver­sion per­oxy­dée, robe mou­lante et re­gard tou­jours très hu­mide. L’idée de lui faire quit­ter le film pen­dant tout le deuxième acte sé­duit plus en théo­rie (sa pré­sence fan­tôme vient in­fu­ser sa fille) qu’en pra­tique (ren­dez-la nous, bon sang !). On se re­trouve en 2019 sur le ta­pis ?

3_S­tan­ley No­lan ?

Quand the Jo­kers a vou­lu in­trô­ni­ser Ni­co­las Win­ding Refn comme hé­ri­tier de Fried­kin, le vieux bris­card en a pro­fi­té pour bot­ter les fesses de son jeune ap­pren­ti. Quand Warner dé­cide que Ch­ris No­lan est le nou­veau Ku­brick, la fille et le gendre du gé­nie dis­pa­ru va­lident sans mouf­ter. C’est plus ri­go­lo d’être vi­vant.

4_« Wo­man at War »

Loin de nous l’idée de se mettre à dos les al­ter­mon­dia­listes, ni d’as­sas­si­ner ce pe­tit film is­lan­dais entre wes­tern éco­lo et co­mé­die pince-sans-rire. Mais on doit si­gna­ler une faute de goût im­par­don­nable : la pré­sence sys­té­ma­tique dans le cadre des mu­si­ciens lo­caux qui jouent l’hor­ri­pi­lante B.O. Ima­gi­nez Kus­tu­ri­ca sur un gla­cier… Brrrr.

5_Man­ger après Mi­nuit

Ne sur­tout pas les nour­rir après mi­nuit ! Le (nou­veau) mes­sage est pas­sé à Cannes, où l’en­semble du ser­vice res­tau­ra­tion dé­clare for­fait aux alen­tours de 23h30, à l’ex­cep­tion de quelques res­tos-boîtes-de-nuit-Côte d’Azur comme le Tube (n’y al­lez pas), qui eux ont la per­mis­sion de 2h. On com­prend. Vous vous en fou­tez. A cette heure-ci, vous avez dé­jà pillé les buf­fets des plages et des ter­rasses. Mais nous, on boucle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.