LA RU­BRIQUE DE MON­SIEUR CANNES- NA­VAL

Technikart - SuperCannes - - La Voix Royale - NI­CO­LAS ULL­MANN PAR DA­VID ZAGDOUN PHOTO

Mal­gré le cli­ché des pal­miers, je ne me rap­pelle pas d’un festival sans trombes d’eau. C’est le dé­luge. As­per­gé par une voi­ture comme ces hé­ros qui font de la peine au ci­né­ma, j’ar­rive au Carl­ton tel un chien mouillé in­vi­té à dé­jeu­ner par la Vod­ka Bel­ve­dere. Pas eu le temps de prendre un ca­fé au le­vé de der­nière mi­nute. Je com­mence par une dé­gus­ta­tion de cock­tails, écou­tant un am­bas­sa­deur me ra­con­ter l’his­toire très tech­nique de cette bois­son : ter­roir, sol, cli­mat, ca­rac­tères, Po­logne, région des deux mille lacs, hi­vers longs et en­nei­gés...Je suis au­tant ins­pi­ré par la suite de ma jour­née. Un amé­ri­cain dé­gui­sé en Pa­me­la An­der­son ha­rangue la foule, porte-voix à la main, de­man­dant au pu­blic de ne pas je­ter ses mégots sur le ta­pis rouge. Ça me rap­pelle avec nos­tal­gie l’an­née ou je fai­sais mes ca­mé­ras ca­chées dé­gui­sé en stars. Je suis à cinq mi­nutes de sa­cri­fier la séance du nou­veau Gas­pard Noé « Cli­max » pour ter­mi­ner la chro­nique du jour. Opé­ra­tion « Run­ning Man ». Queue fer­mée. Gas­pard ap­pa­raît tel un « jack-in-a-box », me vois , dit à l’or­ga­ni­sa­tion « c’est mon ami » et dis­pa­raît. Mer­ci. Sur­prise to­tale du su­jet rien n’ayant fil­tré. Ja­mais vu de la danse fil­mée de la sorte. Claque vi­suelle et so­nore sur fond de Sex, drugs & Dis­co. Fin. Tous les dan­seurs du film ha­billés en transe sur le rythme de la stan­ding ova­tion. Séance qui res­te­ra gra­vée dans les souvenirs Can­nois. Fête du film plage Magnum. Do­rion et Kid­dy Smile en DJ set et les dan­seurs conta­minent la piste de groove. Le dés­équi­libre ali­men­taire Can­nois faute de temps fe­ra d’un magnum trem­pé dans du cho­co­lat, trois top­pings au choix, mon di­ner. Je croise mon col­lègue Lionel. Tout le monde re­grette son Ba­ron et son ambiance hors com­pé­ti­tion. On me de­mande si j’ai en­ten­du par­ler d’un club clan­des­tin, d’un bra­ce­let spé­cial…Son club n’est plus mais sa lé­gende n’a pas failli. Pe­tit tour fête de la Quin­zaine pour dan­ser avec les DJ « The Pe­ne­lopes », ser­rer la main à Ro­main Du­ris, et prendre mon des­sert : soupe de fraise, crème bru­lée. Je ne peux ter­mi­ner la soi­rée sans pas­ser sur le techniboat sa­luer cpt Fa­brice et Ju­lie Gayet qui donne sa fête. Je ne fe­rais au­cun DJ set ce festival n’ayant pas réus­si à res­sus­ci­ter mes ma­chines. DJ King Ed­die me conseille de pas­ser aux clés USB. Je m’y pen­che­rais à la fin de cette guerre. Je croise dans la rue Pa­trick Favre « l’aboyeur des marches » qui se rap­pelle mon bai­ser dé­gui­sé en prêtre lors d’une re­mise de « la Queer Palme ». Il est ac­com­pa­gné de Na­khane, très cha­ris­ma­tique Sud-Afri­cain, qu’il com­pare à Prince qui a chan­té plu­tôt chez UGC. Pierre De­la­don­champs ( l’in­con­nu du lac ) se joint à nous re­gret­tant son état, ayant ou­blié un ren­dez vous de 8H30. On se dit qu’il est temps de ren­trer. Pi­cage de nez dans mes ap­pa­reils lu­mière al­lu­mée. A de­main pour de nou­velles aven­tures. Cheers

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.