Up Down

Technikart - SuperCannes - - Édito -

1_Ex­tinc­tion du bû­cher

On en a marre d’avoir tou­jours rai­son. On vous di­sait en dé­but d’édi­tion que la fau­cheuse n’al­lait pas ces­ser de frap­per nos chou­chous : après Mar­got Kid­der hier, c’est Tom Wolfe qu’elle em­porte. Alors, de­puis la Croi­sette, où le dan­dy new-yor­kais au­rait pu si tuer un re­por­tage sai­gnant fa­çon le Gau­chisme de Park Ave­nue, sa­luons un grand pour­voyeur de pa­vés gé­niaux, dont cer­tains ( l’Étoffe

des hé­ros, le Bû­cher des va­ni­tés) ont nour­ri Hol­ly­wood. Cha­peau( blanc) l’ ar­tiste.

2_ Mo­toarre ba­ta­dor, ton coeur n’est pas en or

Un mo­tard ren­verse une femme d’âge mur en lui volant son sac, puis pro­fite de son amné­sie pour s’ in­ven­ter une nou­velle vie à ses cô­tés. El Mo­to arre ba­tad or n’a pas seule­ment l’un des pitchs les plus poé­tiques de la Quin­zaine, il offre aus­si des ful­gu­rances im­pres­sion­nistes qui trans­forment sa ban­lieue argentine et pro­lo en dé­cor de film noir.

3_Au fait, bon an­niv’ la Quin­zaine !

On l’ oublier ait presque avec ce rush d’ en­fer, mais la Di­rect or s Fort night a souf­flé ses 50 bou­gies .50 ans de bonnes surprises, de fêtes re­lax et d’ en­trées à l’ar­rache fa­ci­li­tées par JC Ca­nu et Ca­the­rine Gi­raud. Croyez-nous, on n’écrit pas une ligne de ce jour­nal sans sif­flo­ter la mé­lo­die de Cy­ril Moisson. Presque aus­si belle que du Saint-Saëns.

4_ Les do­cus ani­més

Ch­risthe Swiss (Se­maine), Sa­mou­ni Road (Quin­zaine), Ano­ther Day of Life (Séance Spé­ciale), le fan­tasme Val­sea­vec Ba­chir est par­tout, va par­tout (Ex-You­go­sla­vie, Bande de Ga­za, An­go­la) mais sur­tout nulle part, le gim­mick es­thé­tique mas­quant l’im­passe do­cu­men­taire, le manque d’angle et de pers­pec­tive. Un comble, oui. Au fait, que de­vient Ari Fol­man ?

5_Fuyons !

Une femme en tailleur et ta­lons avance dans le noir sur des rails de mé­tro, dé­bouche sur une sta­tion, es­ca­lade le quai et s’as­soit pour pis­ser sous le nez des ba­dauds. On pen­sait que Fugue al­lait se­couer la Se­maine de la Cri­tique, la suite prou­va que non : tou­jours plus cor­se­té, aus­tère, ar­ty, le film se li­qué­fie de scène en scène jus­qu’au gar­gouillis fi­nal. Ça fuit de par­tout, et nous avec.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.