LES QUES­TIONS QUE TOUT LE MONDE SE POSE

AU­JOURD’HUI... OLIVIER PÈRE (Di­rec­teur du ci­né­ma d’Arte)

Technikart - SuperCannes - - Édito -

Alors, Net­flix ?

Ils au­raient du ac­cep­ter le hors-com­pet’, c’était un vrai bon com­pro­mis. Mais j’ai pas Net­flix, je re­garde des films au ci­né­ma ou en Blu-ray. À part le Bong Joon-ho, ils ont rien de très bon ni­veau ci­né­ma, non ?

Alors, le Livre d’image seule­ment sur Arte ?

C’est très dif­fé­rent de Net­flix. Le film va sor­tir au ci­né­ma dans plu­sieurs pays…

Dont la France ?

Il se­ra dif­fu­sé dans des mu­sées ou pour des séances spé­ciales dans des ci­né­mas. En tout cas, il peut lé­ga­le­ment être dif­fu­sé en salles, donc rien à voir avec le cas Net­flix. Et puis c’est une dé­ci­sion de Go­dard, Arte n’y est pour rien.

Alors, les sel­fies ?

Comme Net­flix, ça ne fait pas par­tie de mon uni­vers. Donc je ne m’en plains pas. Je par­tage l’ana­lyse de Thierry, c’est un peu vul­gaire.

Alors, les séances de ga­la avant les séances de presse ?

Faux dé­bat d’au­tant que tu peux te dé­brouiller pour voir le film en amont au Mar­ché.

Alors, Mai 68 ?

J’aime bien l’ef­fet créé par la pré­sence de Go­dard en sé­lec­tion cette an­née. Après, l’es­prit de Mai 68 ne souf­flait pas vrai­ment sur cette édi­tion, y com­pris à La Quin­zaine où tu es cen­sé avoir un état d’es­prit plus un­der­ground, plus ra­di­cal. Les sec­tions pa­ral­lèles se calent sur les mêmes contraintes que l’Of­fi­cielle, en cher­chant des ta­pis rouges et des films plus grand pu­blic. Pas leur rôle, ça. Et c’est dom­mage parce qu’ils re­fusent au fi­nal des films qui ont plus que leur place ici.

T’as un nom en tête ?

Jessica Fo­re­ver de Vi­nel et Pog­gi, gé­nial, re­fu­sé par­tout. Au fond, la vraie ra­di­ca­li­té au­jourd’hui, elle s’in­vite en com­pé­ti­tion. Peut être qu’il faut le re­gret­ter, mais la vraie ra­di­ca­li­té au­jourd’hui, ça reste Go­dard.

Alors, Ca­phar­naüm c’est la Palme d’or ?

J’ai d’autres fa­vo­ris, ahah. Mais c’est l’an­née ou ja­mais pour don­ner la Palme à une femme.

À Eva Hus­son, alors ?

Aha­ha, j’ai pas vu son film. Et vu qu’il ne reste plus qu’un film de femme, tu sais donc à qui va ma pré­fé­rence …

Alors, c’était bien Cannes 2018 ?

Une très bonne édi­tion, ouais, vrai­ment. Les nou­velles têtes n’ont pas dé­çu et il y avait moins de grands au­teurs pas à la hau­teur. Par­fait.

Alors, c’est vrai que t’ai­me­rais bien prendre la place de Frémaux ?

Aha­ha, ça c’est une lé­gende ur­baine qui cir­cule de­puis bien trop long­temps pour qu’elle soit cré­dible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.