STA­GIAIRE UN JOUR, GA­LÈRE TOU­JOURS ! TRAX VA­NI­TY FAIR & GQ

TU AS MOINS DE 25 ANS ? TU RÊVES DE FOUR­NIR UNE MAIN D’OEUVRE PEU CHÈRE ET MALLÉABLE AUX MÉ­DIAS D’HIER ET DE DE­MAIN ? TECH­NI­KART EN­QUÊTE POUR TOI…

Technikart - - OPENER -

ELLE

Sur­prise ! Le titre fleu­ron du groupe La­gar­dère vient d’être ra­che­té par le mil­liar­daire tchèque Da­niel Kres­tins­ky

(il au­rait des vi­sées sur une fu­ture pri­va­ti­sa­tion du groupe En­gie, d’où ce be­soin de s’im­plan­ter en France). Mais toi, unique sta­giaire rat­ta­chée à l’édi­tion pa­pier, tu se­ras pla­cée au fin fond du « bo­cal » (nom don­né au bu­reau du print), tu risques de te sen­tir seule, très seule, de­vant ce dé­fi­lé de femmes ac­tives, belles, in­tel­li­gentes, drôles (en­fin, sur­tout Oli­via de Lam­ber­te­rie) de la ré­dac­tion.

Le plus_ Tu as le droit d’ou­vrir ta gueule (mais pas trop) en confé­rence de ré­dac­tion.

Le moins_ « Ils n’ont à vrai dire pas de grands be­soins de sta­giaires » (une an­cienne).

149 Rue Ana­tole France, 92300 Le­val­lois Per­ret

LES INROCKS

En re­joi­gnant le nou­veau quar­tier où se sont ins­tal­lés les Inrocks, tu dé­cou­vri­ras que le nombre de pôles consti­tuant le ma­ga­zine – la ré­dac­tion ac­tu, mu­sique, ci­né­ma, style, art, par­te­na­riats cultu­rels, nou­veaux mé­dias… – dé­fie ce­lui des ke­babs au mètre car­ré. Quoique, de­puis l’al­lè­ge­ment d’un tiers des ef­fec­tifs, la sa­lade to­mate oi­gnon a peut-être triom­phé ! Eh oui, bien­ve­nue à porte de Cli­gnan­court, en bord de pé­riph’, ré­si­dence des Nou­velles Édi­tions in­dé­pen­dantes de­puis sep­tembre. Mer­ci Pi­gasse.

Le plus_ Si t’en as marre des Inrocks, tu pour­ras tou­jours al­ler ta­per à la porte de No­va (éga­le­ment pro­prié­té de Pi­gasse).

Le moins_ Da­vid Dou­cet, res­pon­sable du site, t’en­ver­ra chaque ma­tin un mail avec les 20 su­jets du jour (« Thier­ry Ar­dis­son est-il en­core ca­pable de se ré­in­ven­ter

? » etc.), à ré­par­tir entre la hui­taine de sta­giaires du ser­vice. Ton Prix Al­bert Londres, c’est pas pour au­jourd’hui.

10-12 Rue Mau­rice Gri­maud, 75018

NEON

Le ma­ga­zine des 25-35 ans du groupe Pris­ma pro­clame « Il faut tout es­sayer ! ». Ce­la se tra­duit par des su­jets « gon­zo clean » ré­di­gés par une pe­tite équipe « créa­tive et co­ol » (dixit une an­cienne sta­giaire) et l’ou­ver­ture d’un bar, fi­nan­cé par une cam­pagne Ulule, dans le 18ème.

Le plus_ Les masques de li­cornes et la pe­luche de gi­rafe (af­fu­blée d’une laisse en cuir SM), qui font of­fice de dé­co.

Le moins_ Il faut prendre la ligne 13 pour y al­ler, c’est à Gen­ne­vil­liers.

13 rue Hen­ri Bar­busse

92230 Gen­ne­vil­liers

BRAIN

Le ma­ga­zine web (et dé­sor­mais pa­pier) « in­tel­lol » forme une des meilleures écoles de la pige pa­ri­sienne. Tu pour­ras y écrire sur le mu­sée du dé­goût, les punks à chats et la vie sen­ti­men­tale de Ju­lien Ro­che­dy.

Le plus_ Y croi­ser des col­la­bo­ra­teurs brillants comme Ca­mille Em­ma­nuelle, Vincent Glad ou la ré­dac-chef ad­jointe Ma­rie Klock.

Le moins_ Avoir à trou­ver des su­jets « LOL » quand t’as en­ter­ré ta grand-mère la veille.

12 rue Lé­che­vin, 75011

KON­BI­NI

Tu re­join­dras une équipe d’une cen­taines de ving­te­naires et de tren­te­naires (y com­pris la star de la boîte Hu­go Clé­ment), tu par­ti­ci­pe­ras soit à la créa­tion de su­jets vi­déo soit à la ré­dac­tion de posts ri­go­los (30 à 40 par jour sur la page Fa­ce­book).

Le plus_ L’ac­cès au Kon­bi­ni Ca­fé et ses lé­gen­daires pe­tits déj’ !

Le moins_ « Le tra­vail non-stop (mais quand même co­ol) » dixit un an­cien.

48 Ave­nue Claude Vel­le­faux, 75010

TECH­NI­KART & GRAND SEI­GNEUR

Si tu veux réus­sir dans le Pa­ris des mé­dias, passe par Tech. C’est ce qu’ont fait, bien avant toi, Aude Wal­ker et Au­drey Di­wan (toutes deux chez Sty­list), Jean Per­rier ( GQ), Jean-Ch­ris­tophe Ba­cri (groupe TF1)... Et si tu vas chez Grand Sei­gneur, notre « ma­ga­zine du plai­sir à table », tu pro­fi­te­ras de leurs stocks illi­mi­tés (ou presque) de sau­ci­flars, de fro­mages, de bou­tanches…

Le plus_ Tu peux faire un stage d’un mois, il se­ra ré­mu­né­ré (mais fau­dra peu­têtre re­lan­cer deux fois, te voi­là pré­ve­nu).

Le moins_ Écou­ter les théo­ries d’Oli­vier Mal­nuit ( Grand Sei­gneur) sur les liens entre sexe et bi­doche ou celles, plus fu­meuses, de Lau­rence Rémila ( Tech­ni­kart) sur la nou­velle ru­ra­li­té…

Tech­ni­kart : 5 rue Ma­gel­lan, 75008 Grand Sei­gneur : 41 rue Chaillot, 75008

LE BON­BON

Qui fa­brique le men­suel gra­tuit et ses édi­tions lo­cales (pré­sentes dans 8 villes fran­çaises) ? Une ving­taine de sta­giaires (pour 18 em­ployés)...

Le plus_ On n’a pas en­core trou­vé !

Le moins_ Pondre des ar­ticles sur les bou­lan­gers qui y prennent des pubs.

15 rue du Del­ta, 75009

MELTY

Si tu re­joins cette usine à clics des­ti­nés aux ados, tu pon­de­ras entre 7 et 12 ar­ticles par jour. Men­tion spé­ciale à la réunion de stats heb­do­ma­daire au cours de la­quelle tu re­ce­ve­ras l’au­dience pour cha­cun de tes ar­ticles. Gare au der­nier du hit-pa­ra­de­du clic !

Le plus_ À la fin, tu écri­ras très très très vite.

Le moins_ Tout le reste.

18 Rue Pas­teur,

94270 Le Krem­lin-Bi­cêtre Vé­ri­table kib­boutz de l’élec­tro fran­çaise, les jeunes re­crues de Trax (sou­vent em­ployées gra­cieu­se­ment pour 2 mois) ont réus­si, sous le ma­na­ge­ment avi­sé d’un duo de tren­te­naires in­tré­pides (le ré­dac-chef Jean-Paul De­niaud et l’édi­teur An­toine Buf­fard), à re­lan­cer ce titre phare de la presse mu­si­cale. Et si toi, jeune sta­giaire dé­brouillard, tu es in­vi­té à leur pro­chain sé­mi­naire d’en­tre­prise, c’est qu’y a de l’es­poir. Con­grats!

Le plus_ À toi les soi­rées un­der­ground de France et de Na­varre...

Le moins_ Pas de ti­ckets-res­to.

La Ro­tonde, 75019

LE MONDE

Les stages ne sont pas ré­tri­bués (ta pré­sence y se­ra li­mi­tée à 6 se­maines max), avec 1 ou 2 sta­giaires par ru­brique.

Le plus_ Pu­blier sur le site et, si t’es for­tiche, dans le print.

Le moins_ « Une am­biance moyen­ne­ment fun­ky » dixit un an­cien.

80 bou­le­vard Au­guste Blan­qui, 75013

LI­BÉ­RA­TION

De­puis que le quo­ti­dien pré­fé­ré des né­cro­phages (leurs couves « RIP » se vendent net­te­ment mieux que les autres) est pas­sé en « web first » (la stra­té­gie mise en place par Lo­lo Jof­frin et son « nu­mé­ro un bis », Jo­han Huf­na­gel, par­ti de­puis, en juin 2015), il faut pondre. Du coup, le jour­nal fon­dé par Sartre en 1973, de­ve­nu pro­prié­té de Pa­trick Dra­hi (le mo­gul cost-killer éga­le­ment pro­prié­taire, via sa hol­ding Al­tice, de SFR), s’est spé­cia­li­sé dans le re­cru­te­ment de sta­giaires au mois (pour in­fo : au-de­là de deux mois, un stage doit être ré­tri­bué). Co­ol !

Le plus_ Ton mois de stage non-payé en juin peut (si tu es sage) se trans­for­mer en CDD d’été jus­qu’en sep­tembre.

Le moins_ Avoir à al­ler bos­ser dans le block­haus Al­tice au fin fond du quin­zième ar­ron­dis­se­ment.

2 rue gé­né­ral Alain de Bois­siet, 75015 Alors que le Va­ni­ty Fair US ne re­crute plus au­cun « in­tern » de­puis 2014 (suite aux plaintes de 2 sta­giaires payés moins d’un dol­lar de l’heure), son édi­tion fran­çaise ne prend au­cun sta­giaire… en des­sous de 4 mois. Tes condi­tions de tra­vail ? Écrire une brève toutes les trente mi­nutes pour les dé­cli­nai­sons di­gi­tales du titre.

Le plus_ Men­tion spé­ciale à la can­tine géante des bu­reaux de l’ave­nue Hoche : un coin viande, un coin pois­son, un coin trai­teur, un coin Ita­lie… On com­mence quand ?

Le moins_ Avoir à rire aux blagues de Mi­chel De­ni­sot ( Va­ni­ty Fair) ou Alexandre La­zerges (cet an­cien pi­lier de Tech­ni­kart de­ve­nu le mon­sieur li­fe­style de GQ) en conf’ de ré­dac’.

3 Ave­nue Hoche, 75008

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.