Il har­cèle le nou­veau couple

Tendance Ouest Caen - - FAITS DIVERS -

Un chauf­feur- rou­tier de 48 ans se sé­pare de la mère de sa fille de trois ans en 2012. L’or­ga­ni­sa­tion de la garde se passe le mieux pos­sible. Mais, en 2015, la femme ren­contre un nou­veau com­pa­gnon et la fille confie à son père que la mère de ce nou­vel homme lui fait des at­tou­che­ments sexuels. Le qua­dra­gé­naire dé­pose une plainte qui se­ra clas­sée sans suite. Dé­marrent alors des représailles pour nuire au nou­veau couple en juin 2016.

Quatre mois avec sur­sis

Le chauf­feur passe et re­passe de­vant leur do­mi­cile et en­voie des bor­dées de SMS. Il va même jus­qu’à en­voyer une lettre à la di­rec­tion de l’em­ployeur du nou­veau com­pa­gnon. Tout contact par SMS in­ter­dit, est alors ins­tau­ré un car­net de liai­son entre les deux pa­rents au su­jet de leur fille à l’école. C’est en­core pire. N’y fi­gurent que des mes­sages de haine sans re­la­tion avec leur fille. Le di­rec­teur de l’école met fin au ma­nège en mai 2017 et le couple dé­pose plainte. Le 27 no­vembre, au tri­bu­nal de Caen, le pré­ve­nu ré­pond de har­cè­le­ment mo­ral sur le couple. Ils l’ac­cusent de vio­lence psy­cho­lo­gique, se sen­tant sans cesse épié. Le pré­ve­nu, qui a ces­sé tout agis­se­ment de­puis la plainte, écope de quatre mois de pri­son avec sur­sis. Il de­vra 1 500 eu­ros à son ex-com­pagne, et 500 eu­ros de dom­mages et in­té­rêts au nou­veau com­pa­gnon, plus 1 000 eu­ros de frais de jus­tice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.