Ce qu’ils re­tiennent de leur an­née 2018

Tendance Ouest Caen - - DEMAIN -

■■ Maë­va Da­nois, ath­lète caen­naise, spé­cia­liste du 3 000 mètres steeple

“Chère an­née 2018, lorsque je ba­laye chaque mois qui te com­pose, je peux en­tre­voir une mon­tagne russe d’émo­tions : dé­cep­tion, tris­tesse, ap­pren­tis­sage, re­mise en ques­tion, ré­vé­la­tion et ré­si­lience. Une an­née que l’on sou­hai­te­rait d’ap­pa­rence ne ja­mais re­vivre à cause d’une bles­sure. Pas pour ma part : tu as été vide spor­ti­ve­ment mais rem­plie d’ap­pren­tis­sage et forte émo­tion­nel­le­ment. Au­jourd’hui, je suis cu­rieuse de sa­voir quel im­pact tu au­ras sur les an­nées qui vont te suc­cé­der. Tu m’as ren­du plus ar­mée par les dif­fi­cul­tés aux­quelles tu m’as confron­tée.”

■■ Claire Le­saul­nier, co-or­ga­ni­sa­trice du fes­ti­val Beauregard, à Hé­rou­ville Saint-Clair

“Réus­site et équipe. Une édi­tion re­cord de Beauregard avec 108 000 fes­ti­va­liers, un ac­cès flui­di­fié, un feu d’ar­ti­fice, une grande roue, des ani­ma­tions, une dé­co et des concerts au top. De­peche Mode cris­tal­lise tout ce­la. Tout ce­ci est le fruit d’un tra­vail col­lec­tif de col­la­bo­ra­teurs qui sont à nos cô­tés de­puis le dé­but. En­semble, nous for­mons la team de John. 2018 a été mar­quée par l’ar­ri­vée de nou­veaux sa­la­riés : Joanne à la com, Zoé à la pro­duc­tion, Si­mon à la com­mu­ni­ca­tion di­gi­tale et Ju­liette aux par­te­na­riats. Du sang neuf plein d’en­vies et de vo­lon­té.”

■■ Hé­lène Bur­gat, maire di­vers gauche de Mon­de­ville

“Ce que je re­tiens de cette an­née à Mon­de­ville, c’est l’ins­tal­la­tion des Jar­dins d’Ar­lette, une as­so­cia­tion qui lutte pour l’in­ser­tion des per­sonnes éloi­gnées de l’em­ploi par le ma­raî­chage. Nous met­tons à dis­po­si­tion 6 000 m² de ter­rain. Cha­cun peut y ache­ter des fruits et lé­gumes en fi­lière courte. Une par­tie de la pro­duc­tion pour­ra éga­le­ment ali­men­ter les res­tau­rants sco­laires. Ce pro­jet in­carne par­fai­te­ment la ville que nous vou­lons dé­ve­lop­per : une ville qui n’ou­blie per­sonne, qui re­donne sa place éga­le­ment à la na­ture et qui veille à la san­té de ses ha­bi­tants.”

■■ Dai­sy Ber­the­net et Léo Cha­te­lier, alias Day­sy sur scène, groupe caen­nais

“Une an­née char­nière pour nous. Notre pre­mier al­bum. L’abou­tis­se­ment pour nos longues re­cherches ar­tis­tiques. Nous avons af­fir­mé notre iden­ti­té ar­tis- tique, dé­pas­sé nos zones de confort C’est l’an­née où notre édi­trice a si­gné avec notre la­bel ( Play Two). Des mo­ments très im­por­tants : la sor­tie de notre pre­mier single ( Don’t Be Sad), le pre­mier Taratata, la pré­pa­ra­tion de la sor­tie de notre al­bum. Une an­née de beau­coup de pre­mières fois en fait ! On en re­tien­dra en pa­ral­lèle une ren­contre ma­jeure, avec notre in­gé­nieur du son Jé­ré­mie Tuil.”

■■ An­tho­ny, gi­let jaune à Caen

“Mon an­née 2018. Ces mois qui sont pas­sés ont été durs et longs. Je m’aper­çois qu’il y a eu plein d’émo­tions : une honte, une tris­tesse, une dé­so­la­tion, mais de la joie, de la bonne hu­meur mais hé­las très peu. Une an­née qui a été pro­fon­dé­ment cho­quante. 2018 ça a aus­si été : 9 mois d’in­té­rim, 4 mois de for­ma­tion. Des mois à faire un re­pas consti­tué d’un sand­wich. À cal­cu­ler comment je vais faire pour sur­vivre. Je ne veux plus d’un dé­cou­vert in­ter­mi­nable, je ne veux plus sur­vivre, je veux man­ger à ma faim et de la qua­li­té…”

■■ Ju­lie Du­val, joueuse de rug­by de l’Ova­lie Caen­naise et membre de l’Équipe de France

“Il y a eu deux belles choses : le Grand Che­lem lors du Tour­noi des Six Na­tions, même si ce n’était pas mon pre­mier, et la pre­mière vic­toire face à la Nou­velle-Zé- lande (30-27, avec un es­sai de Ju­lie Du­val, NDLR). Ce match, c’est quelque chose qui va res­ter, pas que pour cette an­née, mais long­temps ! Le stade était rem­pli, le pu­blic nous pous­sait. Au coup de sif­flet fi­nal, on ne réa­lise pas qu’on a bat­tu la Nou­velle-Zé­lande. Mais quand on y re­pense, c’était les cham­pionnes du monde ! C’est vrai­ment l’an­née qui m’a pro­cu­ré le plus d’émo­tion.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.