Ac­cu­sé à tort sur Fa­ce­book, un homme at­ta­qué

Tendance Ouest Rouen - - FAITS DIVERS -

La ru­meur a trop ra­pi­de­ment pris une tour­nure dra­ma­tique. Des té­moi­gnages ont fleu­ri dans des com­mu­nau­tés sur Fa­ce­book, re­grou­pant des per­sonnes vi­vant dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Rouen. Ces mes­sages dé­non­çaient, pho­to­gra­phies à l’ap­pui, les agis­se­ments d’un sup­po­sé agres­seur sexuel “ar­mé d’un cou­teau” qui au­rait sé­vi dans le sec­teur de Pe­tit-Que­villy et de Grand-Que­villy.

Une per­sonne han­di­ca­pée agres­sée

Des mes­sages que cer­taines per­sonnes ont pris au sé­rieux puisque l’homme a été at­ta­qué le mar­di 29 mai, au ni­veau de l’ar­rêt de mé­tro Ken­ne­dy à Grand- Que­villy. Une agres­sion com­plè­te­ment gra­tuite se­lon la po­lice qui as­sure que “de­puis le dé­but du mois de mai, au­cune plainte n’a été dé­po­sée pour agres­sion sexuelle” dans le sec­teur. Le jour des faits, la vic­time, qui “est han­di­ca­pée et sous cu­ra­telle” se­lon la po­lice, avait jus­te­ment por­té plainte pour dif­fa­ma­tion. De­puis, les mes­sages ont été sup­pri­més sur le prin­ci­pal groupe Fa­ce­book concer­né, mais la po­lice pour­suit son en­quête pour iden­ti­fier les per­sonnes qui ont dif­fu­sé ou re­layé cette ru­meur. En France, les faits de dif­fa­ma­tion pu­blique en­vers un par­ti­cu­lier sont pas­sibles d’une amende de 12 000€.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.