Sans conduc­teur Les voi­tures à l’es­sai

Quatre voi­tures sans conduc­teur sont tes­tées dans la Mé­tro­pole. Elles se­ront ac­ces­sibles au pu­blic en sep­tembre.

Tendance Ouest Rouen - - NEWS - Amaury Trem­blay

Quatre voi­tures au­to­nomes élec­triques sont ac­tuel­le­ment tes­tées sur le cam­pus du Ma­drillet, à Saint-Étienne-du-Rou­vray. Avant leur mise à dis­po­si­tion au pu­blic, en sep­tembre, Ten­dance Ouest a pu les es­sayer en avant-pre­mière.

C’est une pre­mière en Eu­rope : les ha­bi­tants de la Mé­tro­pole de Rouen et même les tou­ristes vont pou­voir mon­ter à bord de voi­tures au­to­nomes qui cir­culent au mi­lieu du tra­fic. Quatre voi­tures élec­triques sont mises à dis­po­si­tion dans le quar­tier du Ma­drillet à Saint-Etienne-du-Rou­vray, pour cette expérimentation. Un mi­ni­bus élec­trique vien­dra com­plé­ter l’offre pour ac­cueillir, no­tam­ment, des per­sonnes en fau­teuil rou­lant. “Trois iti­né­raires ont été conçus pour une lon­gueur to­tale de 10 km avec 17 points d’ar­rêt”, dé­taille Thier­ry Mal­let, PDG du groupe Trans­dev qui ex­ploite ces voi­tures au­to­nomes. Pour les uti­li­ser, les usa­gers de­vront té­lé­char­ger une ap­pli­ca­tion sur leur té­lé­phone, “elle per­met­tra de com­man­der la voi­ture en in­di­quant son point de dé­part et son point d’ar­ri­vée”, pour­suit Thier­ry Mal­let. L’es­sai, me­né par la ré­dac­tion de Ten­dance Ouest, est concluant. La voi­ture vient se po­si­tion­ner au point d’ar­rêt, sorte d’ar­rêt de bus et à l’ar­rière, une ta­blette nous sou­haite la bien­ve­nue.

Des vé­hi­cules sui­vis de près

Pour cette expérimentation, il y a en­core un conduc­teur, ap­pe­lé “sa­fe­ty dri­ver”, qui peut re­prendre le vo­lant et les pé­dales s’il y a be­soin. À ses cô­tés, un in­gé­nieur ana­lyse les don­nées de na­vi­ga­tion de la voi­ture au­to­nome. “Les vé­hi­cules sont équi­pés de ra­dars la­ser et de ca­mé­ras pour ana­ly­ser l’en­vi­ron­ne­ment et voir s’il y a des pié­tons ou un trot­toir”, ra­conte Thier­ry Mal­let. Des cap­teurs ont aus­si été ins­tal­lés en dif­fé­rents points, le long des iti­né­raires. “Toutes les

voi­tures sont re­liées au poste de com­man­de­ment cen­tral du ré­seau As­tuce, ex­plique Ar­thur Ni­co­let, pré­sident de

Trans­dev Rouen. Un opé­ra­teur su­per­vise la flotte des vé­hi­cules et il peut no­tam­ment contrô­ler leur vi­tesse et avoir ac­cès aux ca­mé­ras de la voi­ture.” Lors du test, la vi­tesse a été li­mi­tée à 30 km/ h, mais le tra­jet s’est pas­sé sans dif­fi­cul­té. Par exemple, au rond-point, le vé­hi­cule freine sans for­cer avant de s’en­ga­ger lors­qu’il n’y a plus de voi­tures. La conduite est plu­tôt souple en pro­fi­tant du calme de la mo­to­ri­sa­tion élec­trique.

Com­plé­ter les bus et mé­tros

“Les usa­gers se­ront in­vi­tés à lais­ser leur avis et leur im­pres­sion, pour­suit Thier­ry

Mal­let. Le conduc­teur est éga­le­ment là pour nous faire un re­tour en temps réel et amé­lio­rer, en conti­nu, l’ex­pé­rience.” Au-de­là de l’expérimentation me­née dans la Mé­tro­pole, ces voi­tures au­to­nomes viennent “com­plé­ter l’offre de trans­ports en com­mun entre le ter­mi­nus du mé­tro et la fu­ture ligne T4”, af­firme Fré­dé­ric San­chez, le pré­sident de la Mé­tro­pole Rouen Nor­man­die. Pen­dant cette phase de test, me­née de sep­tembre 2018 à dé­cembre 2019, l’uti­li­sa­tion des voi­tures se­ra gra­tuite. “Il s’agit de ré­pondre à l’en­jeu du der­nier ki­lo­mètre avec les trans­ports en com­mun”, com­plète Thier­ry Mal­let. Her­vé Mo­rin, le pré­sident de la Ré­gion Nor­man­die, se prête d’ailleurs à ima­gi­ner des voi­tures au­to­nomes à la sor­tie des gares SNCF pour re­con­duire les voya­geurs à proxi­mi­té de leur do­mi­cile.

Pour Thier­ry Mal­let, il s’agit de ré­pondre à l’en­jeu du der­nier ki­lo­mètre. Pen­dant la phase de test, il y a en­core un conduc­teur qui peut re­prendre le contrôle du vo­lant et des pé­dales en cas de be­soin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.