“Je n’ai pas peur du mot ri­gueur”

Tendance Ouest Rouen - - LA UNE -

Pas­cal Mar­tin, pré­sident de la Seine-Ma­ri­time pré­sente ses prio­ri­tés pour la ren­trée.

“Nous avons pris l’en­ga­ge­ment il y a trois ans de nous concen­trer sur les com­pé­tences obli­ga­toires du Dé­par­te­ment”, rap­pelle Pas­cal Mar­tin, pré­sident de Seine-Ma­ri­time, mar­di 25 sep­tembre lors de sa con­fé­rence de ren­trée. Par­mi ces com­pé­tences, l’ac­tion so- ciale qui re­pré­sente près de 60 % de son bud­get avec en pre­mier lieu le ver­se­ment du Re­ve­nu de so­li­da­ri­té ac­tive. En 2017, il était ver­sé à 40 848 foyers pour un coût de 245 316 746€, en aug­men­ta­tion constante de­puis 2010. Autre com­pé­tence du Dé­par­te­ment, l’ac­cueil des Mi­neurs non ac­com­pa­gnés (MNA), ces mi­grants de moins de 18 ans qui ar­rivent en Seine-Ma­ri­time. Sur la ques­tion, et mal­gré le cri d’alerte des as­so­cia­tions, le Pré­sident as­sure que le maxi­mum est fait avec un bud­get qui est pas­sé de 8 mil­lions d’eu­ros en 2015 à 26 mil­lions en 2018. 170 places d’hé­ber­ge­ment sup­plé­men­taires ont été créées et 250 doivent l’être pro­chai­ne­ment grâce à un nou­vel ap­pel à pro­jets. 596 MNA étaient ac­cueillis à la fin du mois de juin 2018 contre 272 fin 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.