Le ly­cée Les Bruyères en­core en crise

Tendance Ouest Rouen - - LA UNE -

Après les pro­fes­seurs, c’est au tour des ly­céens. Ven­dre­di 21, 200 élèves des Bruyères, à Sot­te­vil­le­lès-Rouen, ont blo­qué les portes de leur éta­blis­se­ment dès 8 heures, avant de se rendre à pied au rec­to­rat en fin de ma­ti­née.

Une mau­vaise ges­tion

De­puis la ren­trée sco­laire, l’éta­blis­se­ment ren­contre des dif­fi­cul­tés. Les em­plois du temps ne sont pas ter­mi­nés, le choix des op­tions choi­sies par les ly­céens n’est pas res­pec­té, cer­taines classes ne dis­posent pas de pauses dé­jeu­ner. Des pro­fes­seurs se re­trouvent avec deux classes en même temps. Tan­dis que d’autres n’ont pas d’heures d’at­tri­buées. “Nous avons ac­tuel­le­ment des profs qui ne tra­vaillent pas car la di­rec­tion leur a four­ni un em­ploi du temps vierge. C’est le cas de notre prof d’arabe”, dé­plore Sté­phane Abra­ham, pro­fes­seur d’an­glais. Après une ren­contre avec les en­sei­gnants, l’aca­dé­mie de Rouen a ac­cep­té de re­ce­voir une dé­lé­ga­tion de six élèves, ce ven­dre­di. Do­mi­nique Can­trelle, conseillèr­e tech­nique du rec­teur pour la vie sco­laire a ex­pli­qué que les pro­blèmes sur­ve­nus en dé­but d’an­née sont liés à un lo­gi­ciel. “Il y a eu un bug. Ce lo­gi­ciel per­met aux chefs d’éta­blis­se­ment d’en­trer les in­for­ma­tions né­ces­saires pour consti­tuer les em­plois du temps. Ce der­nier fait un cal­cul et c’est prêt.” Le rec­to­rat as­sure que les em­plois du temps ont été re­faits. Il confirme que l’ac­tuelle cheffe d’éta­blis­se­ment est en ar­rêt ma­la­die pour une du­rée in­dé­ter­mi­née. Un nou­veau di­rec­teur doit être nom­mé cette se­maine.

Les ly­céens de l’éta­blis­se­ment Les Bruyères ont dé­am­bu­lé ven­dre­di 22 sep­tembre dans les rues de Rouen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.