Des mi­neurs tou­jours à la rue

Tendance Ouest Rouen - - NEWS -

Dif­fi­cile d’avoir un chiffre pré­cis mais “entre 30 et 50 mi­neurs” se­raient ac­tuel­le­ment à la rue d’après Flo­rence Ca­pron, membre du Ré­seau de so­li­da­ri­té avec les mi­grants, deux se­maines après l’éva­cua­tion du Ha­meau des brouettes. “Soit ils at­tendent leur ren­dez-vous d’éva­lua­tion de leur mi­no­ri­té soit de pas­ser de­vant le juge des en­fants pour faire re­con­naître cette mi­no­ri­té”, pré­cise Flo­rence Ca­pron. “Une fois qu’ils ont été éva­lués mi­neurs, nous les met­tons à l’abri”, se dé­fend Na­tha­lie Cor­dier, vice-pré­si­dente du Dé­par­te­ment en charge de l’en­fance. Elle dé­nonce, dans le même temps, le manque de moyen pour faire face à “l’ar­ri­vée mas­sive de ces jeunes”. Autre point sou­le­vé : le dé­lai pour ob­te­nir ce ren­dez-vous d’éva­lua­tion qui est de “5 à 6 se­maines alors qu’il doit être de cinq jours”. Six mi­neurs ont ain­si ob­te­nu gain de cause de­vant le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Rouen, mer­cre­di 31 oc­tobre, condam­nant le Dé­par­te­ment à payer 600 eu­ros par jour et par mi­neur.

Des re­pré­sen­tants as­so­cia­tifs et des mi­neurs ont ten­té d’en­trer dans le conseil dé­par­te­men­tal, en vain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.