Bien­tôt une école pour la paix

Le pro­jet doit voir le jour en marge du fo­rum Nor­man­die pour la paix, qui au­ra lieu en juin.

Tendance Ouest Rouen - - NORMANDIE - Flo­riane Bléas

Un en­tre­tien avec Gau­tier Mi­gnot, am­bas­sa­deur de France en Co­lom­bie, avec Andres Pas­tra­na Aran­go, pré­sident de la Co­lom­bie entre 1998 et 2002, avec Pas­tor Alape, sé­na­teur du par­ti des Farcs… Her­vé Mo­rin et sa dé­lé­ga­tion ont, lors de leur dé­pla­ce­ment à Bo­go­ta, lar­ge­ment in­vi­té au pro­chain fo­rum Nor­man­die pour la paix qui au­ra lieu à Caen les 4 et 5 juin 2019. Bi­lan de l’opé­ra­tion : l’un a af­fir­mé de sa pré­sence, un autre a as­su­ré avoir en­vie mais a aus­si in­di­qué craindre pour sa sé­cu­ri­té. Com­bien se­ront-ils réel­le­ment ? Im­pos­sible de le dire.

Les fai­seurs de paix

Fran­çois-Xa­vier Priol­laud, conseiller ré­gio­nal en charge des af­faires eu­ro­péennes et des re­la­tions in­ter­na­tio­nales, voit tou­te­fois en l’exemple co­lom­bien “toutes les ques­tions de ré­con­ci­lia­tion, de re­cons­truc­tion, de tran­si­tion après une pé­riode de guerre.” “Les échanges que nous avons eus ici ont été très riches et très en lien avec le thème de la pro­chaine édi­tion du fo­rum, les fai­seurs de paix.”

Her­vé Mo­rin, de­puis le quar­tier de la Co­mu­na 13 à Me­dellín, a lui an­non­cé la créa­tion d’une école pour la paix qui ras­sem­ble­ra “pen­dant une se­maine des en­fants fran­çais et co­lom­biens sur le thème de la ci­toyen­ne­té nu­mé­rique”. Le lieu de l’an­nonce n’avait pas été choi­si au ha­sard. Mar­qué par les tra­fics de stu­pé­fiants et les drames as­so­ciés, le quar­tier est au­jourd’hui en pleine ré­ha­bi­li­ta­tion grâce au street art. “Nous ne ve­nons pas né­ces­sai­re­ment au monde pour ré­pé­ter l’his­toire. L’art peut chan­ger le monde. Les murs peuvent par­ler des rêves. De l’es­pé­rance. De la ré­sis­tance.”, a ex­pli­qué sur place un ha­bi­tant.

“Un com­bat contre la ré­si­gna­tion”

Le ren­dez- vous, or­ga­ni­sé en par­te­na­riat avec l’Ins­ti­tut in­ter­na­tio­nal des droits de l’homme et de la paix, de­vrait avoir lieu à Caen, en marge du fo­rum. Lors de son dé­pla­ce­ment à Me- dellín, le pré­sident de la ré­gion Nor­man­die a aus­si an­non­cé son sou­tien à la fon­da­tion co­lom­bien Mi Sangre, qui oeuvre au quo­ti­dien au­près d’en­fants, afin qu’ils de­viennent ac­teurs de paix. “Le mes­sage que vous nous adres­sez, c’est un com­bat contre la ré­si­gna­tion. Le dé­ter­mi­nisme so­cial n’est ja­mais inexo­rable”, a sou­li­gné l’élu. Me­dellín est la deuxième ville la plus peu­plée de Co­lom­bie, après la ca­pi­tale Bo­go­ta.

Her­vé Mo­rin, lors de sa dé­cou­verte du quar­tier Co­mu­na 13 à Me­dellín. L’élu a pas­sé 72 heures en Co­lom­bie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.