Il s’en prend aux po­li­ciers

Tendance Ouest Rouen - - FAITS DIVERS -

Il se re­ven­dique du mou­ve­ment des gi­lets jaunes. Un pré­ve­nu a été ju­gé en com­pa­ru­tion im­mé­diate, lun­di 3 dé­cembre par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Rouen, pour des actes de vio­lence à l’en­contre de po­li­ciers. Les faits se sont dé­rou­lés à Ba­ren­tin le di­manche. Les forces de l’ordre avaient dé­jà re­mar­qué le com­por­te­ment violent de cet in­di- vi­du qui se dé­marque par sa grande taille. Le jour des faits, il est in­ter­pel­lé après qu’une som­ma­tion à se dis­per­ser a été lan­cée par les po­li­ciers aux ma­ni­fes­tants pour éva­cuer le point de blo­cage. Il est pla­cé en garde à vue et iden­ti­fié par les po­li­ciers comme par­ti­ci­pant ac­tif aux vio­lences. Lors de son in­ter­pel­la­tion, les fonc­tion­naires trouvent sur lui de la ré­sine de can­na­bis et l’in­di­vi­du sent for­te­ment l’al­cool. Il re­con­naît avoir bu du whis­ky avant de se rendre à la ma­ni­fes­ta­tion mais nie fa­rou­che­ment les vio­lences et les dé­gra­da­tions.

Un geste gra­tuit

À la barre, il dit sans convic­tion sou­te­nir le mou­ve­ment. Le pro­cu­reur de la Ré­pu- blique constate le ca­sier ju­di­ciaire vierge du pré­ve­nu mais dé­nonce un “geste gra­tuit”. La dé­fense as­sure que “le but n’était pas de faire du mal”. Après dé­li­bé­ra­tion, le tri­bu­nal le re­laxe des faits de dé­gra­da­tions mais le condamne à une peine de six mois de pri­son avec sur­sis pour les faits de vio­lences et de dé­ten­tion de stu­pé­fiants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.