Dans les cou­lisses du Noël 2.0

Les sites de vente en ligne et les trans­por­teurs rouen­nais sont en plein rush à quelques jours du dé­bal­lage des ca­deaux.

Tendance Ouest Rouen - - NEWS -

Il y a l’image du père Noël que les en­fants connaissent mais il y a der­rière des cen­taines de per­sonnes qui tra­vaillent d’ar­rache- pied pour faire en sorte que les ca­deaux ar­rivent à temps au pied du sa­pin. Et au­jourd’hui, ces lu­tins, ce sont beau­coup de sites de vente en ligne et de trans­por­teurs rou­tiers qui ache­minent les co­lis. “On a vu les vo­lumes sup­plé­men­taires à trai­ter dès le black fri­day”, ana­lyse Éric Mer­cier, com­mer­cial chez Nor­man­die course, qui ef­fec­tue no­tam­ment des li­vrai­sons pour Cdis­count et Re­lais co­lis.

Même constat pour DHL, qui ap­pelle cette pé­riode de l’an­née la “pic sea­son” avec, en moyenne, “entre 40 et 45 % de crois­sance en plus”, dé­taille Do­mi­nique Mou­ton, di­rec­teur ré­gio­nal des opé­ra­tions pour le nord de la France.

Une pro­gres­sion constante

Sur­tout, les Rouen­nais ont de plus en plus re­cours aux achats en ligne pour Noël : “Toutes les an­nées sont de plus en plus fortes, on a cette an­née une crois­sance de 11 % par rap­port à 2017”, pour­suit Do­mi­nique Mou­ton. Preuve du re­cours crois­sant au e-com­merce, DHL fai­sait “en 2010, entre 5 et 10 % de li­vrai­son chez les par­ti­cu­liers, contre 40 % au­jourd’hui”. L’en­tre­prise qui dis­pose ain­si de trois en­tre­pôts en Nor­man­die, dont un à Pe­tit-Cou­ronne, ef­fec­tue des li­vrai­sons pour des sites de vente comme Ali­ba­ba, Za­ra ou en­core Apple. Pour faire face à la hausse d’ac­ti­vi­té de la fin d’an­née, la so­cié­té fait ap­pel, en moyenne, à quatre sa­la­riés sup­plé­men­taires, en plus des 25 em­ployés per- ma­nents au sein de l’en­tre­pôt rouen­nais. Chaque jour, ils sont char­gés de li­vrer 3 000 co­lis, contre 2 000 le reste du temps.

L’an­née 2018 est aus­si par­ti­cu­lière pour les achats de Noël, avec les ac­cès ren­dus dif­fi­ciles pour les zones com­mer­ciales suite au mou­ve­ment des gi­lets jaunes. “Les ma­ni­fes­ta­tions ont sans doute contri­bué à cette hausse d’ac­ti­vi­té, en tout cas je pense que ça a joué”, af­firme Éric Mer­cier.

Des com­merces de proxi­mi­té

Pour au­tant, les ma­ga­sins de proxi­mi­té ne sont pas ou­bliés des sites de vente en ligne. L’en­tre­prise Mar­ché pri­vé bou­tique, ins­tal­lée à Bois- Guillaume, pro­pose prin­ci­pa­le­ment la li­vrai­son de pro­duits de bouche ache­tés dans des ma­ga­sins de

l’ag­glo­mé­ra­tion rouen­naise. “Le mois de dé­cembre est l’un des mois les plus forts”,

confirme Vic­tor Go­bourg, fon­da­teur de l’en­tre­prise, à quelques jours des re­pas

de fêtes. “On pro­pose de li­vrer des pro­duits bruts aux clients, en met­tant en avant les ar­ti­sans lo­caux.” Les bou­chers, les fro­ma­gers et les pri­meurs sont plé­bis­ci­tés en cette pé­riode. “En ce mo­ment, on voit que les clients

font leur com­mande et ils choi­sissent un re­trait le 23 ou le 24 dé­cembre”, com­plète Vic­tor Go­bourg. La li­vrai­son est en­suite opé­rée par les cour­siers de Ke­bi qui “gère son plan­ning et s’adapte à la

de­mande”. Au­tant de pe­tites mains qui font en sorte que la pé­riode des fêtes de fin d’an­née se passe dans les meilleures condi­tions pour tous !

Vic­tor Go­bourg, fon­da­teur de l’en­tre­prise Mar­ché pri­vé bou­tique, note une forte hausse d’ac­ti­vi­té à l’ap­proche des fêtes de fin d’an­née.

25 sa­la­riés tra­vaillent dans l’en­tre­pôt de DHL, ins­tal­lé à Pe­tit-Cou­ronne.

Éric Mer­cier est com­mer­cial au sein de l’en­tre­prise Nor­man­die course.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.