Une mo­bi­li­sa­tion pour of­frir une voi­ture au pe­tit Ar­thur

Tendance Ouest Rouen - - LA UNE -

Il n’y a pas de pe­tit geste, comme le mar­tèle Ju­lie Mou­lin. C’est grâce à un bel élan de gé­né­ro­si­té que les pa­rents du pe­tit Ar­thur ont pu fi­nan­cer l’achat d’une voi­ture adap­tée à la si­tua­tion de leur pe­tit gar­çon. “Nous sommes al­lés por­ter la voi­ture pour la trans­for­ma­tion, pré­cise la ma­man. Nous la ré­cu­pè­re­rons dans huit se­maines.” Une ac­qui­si­tion et des ajus­te­ments es­ti­més à près de 30 000 €, qu’il a fal­lu fi­nan­cer pour fa­ci­li­ter le quo­ti­dien de cette fa­mille de Pe­tit-Que­villy.

Ap­por­ter du confort au pe­tit gar­çon

Âgé de six ans, Ar­thur est né avec la mu­ta­tion gé­né­tique CDKL5. Une ma­la­die qui touche gé­né­ra­le­ment les pe­tites filles, qui compte en­vi­ron 2 000 cas dans le monde et qui en­trave le fonc­tion­ne­ment glo­bal du cer­veau. “C’est un po­ly­han­di­cap. Ar­thur ne voit pas, il ne tient pas sa tête, il a du mal à uti­li­ser ses mains, il ne mar­che­ra pas, ne com­mu­nique pas et il a des crises d’épi­lep­sies quo­ti­diennes”, dé­taille Ju­lie Mou­lin entre deux mots doux adres­sés à son fils.

Faute de trai­te­ment, les deux jeunes pa­rents se battent donc pour of­frir le maxi­mum de confort au pe­tit gar­çon. Pour qu’il puisse ren­trer dans un ins­ti­tut spé­cia­li­sé, mais aus­si en l’em­me­nant dans un centre de soins à Bar­ce­lone ou en fai­sant par­ti­ci­per Ar­thur à des courses à pied grâce à une pous­sette spé­cia­li­sée. Du haut de ses 6 ans, il peut d’ailleurs se van­ter d’avoir bou­clé le ma­ra­thon de Pa­ris en duo avec son père. Des ac­tions dans les­quelles ils sont ac­com­pa­gnés par les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Un rêve pour Ar­thur.

Une aide in­at­ten­due…

“En tout, l’as­so­cia­tion nous per­met de fi­nan­cer pour près de 15 000€ de frais chaque an­née”, ex­pose Ju­lie Mou­lin. Des fonds qui peuvent être réunis grâce aux Che­va­liers d’Ar­thur, comme se sur­nomment les bé­né­voles, qui or­ga­nisent des évé­ne­ments comme des tour­nois de ba­by-foot ou de bow­ling dont les frais d’ins­crip­tion re­viennent à l’as­so­cia­tion. Si Ar­thur pour­ra bien­tôt dis- po­ser d’une voi­ture adap­tée à ses be­soins, c’est grâce à l’aide ap­por­tée par toute une com­mu­nau­té fé­dé­rée au­tour de lui.

En toute dis­cré­tion, le foot­bal­leur Ra­phaël Va­rane a sou­hai­té par­ti­ci­per à l’achat du vé­hi­cule. L’aide du cham­pion du monde, in­at­ten­due, a for­cé­ment tou­ché la fa­mille d’Ar­thur. Mais sa ma­man pré­fère re­te­nir le tra­vail col­lec­tif. Elle est convain­cue que son fils est lui aus­si por­té par cet élan. “Je prends le temps de lui lire les mes­sages que l’on re­çoit. Je pense vrai­ment qu’il sent qu’il est ac­com­pa­gné et en­tou­ré. Cet amour et ce sou­tien, pour moi c’est sûr qu’il les res­sent, que ça le sti­mule et que ça aide Ar­thur à se battre”, conclut sa ma­man.

■ Les bé­né­voles se réunissent sou­vent au­tour d’Ar­thur, comme ici lors des 10km de Rouen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.