Po­pu­laire de­puis… le Moyen Âge !

Tendance Ouest Rouen - - NORMANDIE -

Afin d’apai­ser le cli­mat so­cial né du mou­ve­ment des gi­lets jaunes, des ca­hiers de do­léances ont été ou­verts dans les mai­ries, avant un grand dé­bat na­tio­nal qui doit du­rer trois mois. Rien de bien nou­veau ! Dans l’his­toire, ces ca­hiers de do­léances sont ap­pa­rus dès le Moyen Âge, de­puis Phi­lippe le Bel au XIII e siècle.

Paix so­ciale

Dans des temps de grandes dif­fi­cul­tés fi­nan­cières, cer­tains mo­narques, au lieu d’im­po­ser de nou­veaux sa­cri­fices aux contri­buables, pré­fé­raient ob­te­nir leur consen­te­ment via ces ca- hiers de do­léances avant la convo­ca­tion d’états gé­né­raux. Cer­tains rois ont fait des conces­sions et s’of­fraient la paix so­ciale, jus­qu’à la consul­ta­tion po­pu­laire la plus connue qui ame­na à la ré­vo­lu­tion en 1789. “Peu de choses ont chan­gé. Les pré­oc­cu­pa­tions étaient dé­jà très lo­cales et de la vie quo­ti­dienne”, ad­met Ni­co­las Abra­ham, en charge des ar­chives an­ciennes aux Ar­chives dé­par­te­men­tales de la Manche. “La po­pu­la­tion de­man­dait dé­jà une ré­forme du sys­tème fis­cal et de l’or­ga­ni­sa­tion ju­di­ciaire. Elle vou­lait une so­cié­té plus éga­li­taire.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.