Valentin Jean, le bas­ket­teur as­su­reur

Tendance Ouest Rouen - - NEWS -

Ni bu­reau­crate, ni col blanc, Valentin Jean est un homme de ter­rain. Diep­pois d’ori­gine, il a gran­di à Rouen où il est main­te­nant as­su­reur, rue du Grand Pont.

Franche poi­gnée de main, l’en­tre­tien com­mence. Pas de dis­cours com­mer­cial, Valentin aime sim­ple­ment son mé­tier d’as­su­reur : “le cô­té rendre ser­vice”. Tout pe­tit, il baigne de­dans : “mon père était as­su­reur à Dieppe, mon oncle aus­si.” La pas­sion lui vient lors d’un stage. Di­rec­tion le Ly­cée du Sa­cré Coeur à Rouen, pour une so­lide for­ma­tion en as­su­rances. Après une pre­mière ex­pé­rience il re­prend se­rei­ne­ment sa propre agence Mu­tuelle de Poi­tiers. L’ob­jec­tif n’est pas de si­gner des contrats, l’in­té­rêt va plus loin : “oui on a un contrat, mais le plus in­té­res­sant c’est de sor­tir la per­sonne d’un pro­blème”. Il ra­conte : “Pe­tit j’ai été mar­qué par des gens qui ar­ri­vaient en pleu­rant à l’agence, des per­sonnes qui avaient eu un pro­blème grave. En­suite, on les re­voyait chaque an­née ap­por­tant des fleurs ou une boite de cho­co­lat pour re­mer­cier parce qu’on les avait ai­dés”.

Avec le bas­ket, au­cun lien, mais le prin­cipe est le même, pas de dis­cours, à 24 ans Valentin Jean agit ef­fi­ca­ce­ment. En Bas­ket, les clubs de la ré­gion s’ar­rachent ce­lui que l’on sur­nomme Val­jean. Il joue ac­tuel­le­ment en na­tio­nal 3 à Fé­camp. Sur le ter­rain de l’as­su­rance, ri­gueur et action sont au ren­dez-vous. “Je ne vais pas res­ter les bras croi­sés dans mon bu­reau. Si un de mes as­su­rés a un si­nistre, je me déplace sys­té­ma­ti­que­ment. J’as­siste à l’ex­per­tise pour le conseiller.” Avec la Mu­tuelle de Poi­tiers, le pro­ces­sus est simple : Valentin Jean suit ses as­su­rés de A à Z. Le siège vient en sup­port pour conseiller si be­soin et va­li­der les dos­siers.

Pour rencontrer Valentin Jean, le mieux est de prendre ren­dez-vous. C’est lui qui vient à vous : “Je me déplace pour si­gner les contrats, je vais chez les gens le plus sou­vent”. La proxi­mi­té n’est pas un slo­gan. “C’est la force de la Mu­tuelle des Poi­tiers et ce­la me cor­res­pond. On est très bien pour as­su­rer un sa­lon de coif­fure ou un ma­ga­sin de chaus­sures… les com­mer­çants d’ici et les par­ti­cu­liers.”

27 Rue Grand-Pont

76000 Rouen

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.