En fi­nir avec le gas­pillage

C’est la pre­mière en­seigne “Nous an­ti­gas­pi” à ou­vrir en Nor­man­die.

Tendance Ouest Rouen - - NORMANDIE - Marthe Rous­seau

Dans la ré­gion, il n’en existe pas d’autre. Le pre­mier ma­ga­sin “Nous an­ti-gas­pi” de Nor­man­die a ou­vert ses portes mer­cre­di 2 oc­tobre à Tour­la­ville, à quelques en­ca­blures de Cher­bourg-en-Co­ten­tin. Il fait par­tie d’un ré­seau en pleine ex­ten­sion sur l’ouest de la France, avec dé­jà deux en­seignes à Rennes de­puis mai 2018, une à Saint-Ma­lo et une autre à La­val. Un sixième doit aus­si ou­vrir dans le 19e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris le 6 no­vembre pro­chain.

Du cir­cuit court dans le Co­ten­tin

Le prin­cipe est ex­trê­me­ment simple,“Nous an­ti-gas­pi” évite le gas­pillage ali­men­taire en ven­dant des pro­duits en­core consom­mables, mais qui ne res­pectent pas les critères de la grande dis­tri­bu­tion.“Nous fai­sons le choix de vendre des pro­duits sou­mis à la date de du­ra­bi­li­té mi­ni­male ( NDLR : au­tre­ment dit la fa­meuse men­tion”à consom­mer de pré­fé­rence avant le“qui ga­ran­tit que le pro­duit peut être consom­mé sans dan­ger pour la san­té. Il peut par contre, après cette date, avoir per­du cer­taines de ses qua­li­tés gus­ta­tives et/ ou nu­tri­tion­nelles), car la loi nous y au­to­rise”, ex­plique la di­rec­trice Ch­ris­telle Le­mo­nier. Les ar­ri­vages sont quo­ti­diens, ce qui per­met de dé­cou­vrir chaque jour de nou­veaux pro­duits, éga­le­ment en fonc­tion des sai­sons.

L’en­seigne a je­té son dé­vo­lu sur Cher­bourg-en-Co­ten­tin pour fa­vo­ri­ser le cir­cuit court et s’im­plan­ter dans un ter­ri­toire agri­cole, avec des ma­raî­chers et des pro­duc­teurs lai­tiers avec les­quels tra­vailler. “Ici dans le Co­ten­tin, on est bien ser­vis”, sou­rit Ch­ris­telle Le­mo­nier. Les clients pour­ront aus­si trou­ver des pro­duits de la grande dis­tri­bu­tion : confi­se­ries, bis­cuits, fro­mage, bois­sons… Et même du vrac, c’est ten­dance !

Dix mil­lions de tonnes à la pou­belle

Chaque an­née, les Fran­çais jettent dix mil­lions de tonnes de nour­ri­ture à la pou­belle. “On es­time à 30 à 40 tonnes d’ali­ments qui sont sau­vés chaque mois par chaque ma­ga­sin”, ex­plique Re­naud Pa­vic, char­gé de com­mu­ni­ca­tion. Cette es­ti­ma­tion re­pré­sen­te­rait une sau­ve­garde de 1 440 tonnes à 1 920 tonnes de pro­duits par an pour les quatre ma­ga­sins dé­jà en ser­vice. L’avan­tage est donc avant toute chose éco­lo­gique mais aus­si éco­no­mique, car les pro­duits coûtent 10 à 50 % moins cher aux clients.

L’équipe de NOUS an­ti-gas­pi de Tour­la­ville en ta­blier est en­tou­rée des autres membres du siège, au sein du ma­ga­sin d’une sur­face de vente de 300 m2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.