Com­ment fa­brique-t-on le pa­pier ?

Tendance Ouest Rouen - - L’AUTRE VIE DU PAPIER -

Le pa­pier n’existe pas à l’état na­tu­rel. Avant d’accueillir les nou­velles du jour, les pen­sées des écri­vains, ou ce ca­hier spé­cial, le pa­pier par­court un long che­min, qui dé­bute en pleine na­ture. Ima­gi­nez un arbre… les cel­lules qui le consti­tuent contiennen­t la fibre vé­gé­tale né­ces­saire à la fa­bri­ca­tion du pa­pier : la cel­lu­lose. La cel­lu­lose est le prin­ci­pal consti­tuant de la pa­roi des vé­gé­taux, no­tam­ment du bois. La fa­bri­ca­tion du pa­pier consiste à sé­pa­rer ces fibres de cel­lu­lose, à par­tir de bois is­su des fo­rêts ou de dé­chets de me­nui­se­rie, pour en faire de la pâte à pa­pier. Pour ce­la trois pro­cé­dés sont mis en oeuvre :

- Le pro­cé­dé mé­ca­nique. La pâte est ob­te­nue en râ­pant le bois à l’aide de grandes meules ap­pe­lées “dé­fi­breurs”, car elles sé­parent les fibres. Cette pâte est es­sen­tiel­le­ment des­ti­née à la fa­bri­ca­tion de pa­pier jour­nal. - Le pro­cé­dé chi­mique. La pâte est ob­te­nue en chauf­fant le bois à haute tem­pé­ra­ture dans des “les­si­veurs”, en pré­sence de pro­duits chi­miques pour iso­ler les fibres et les sé­pa­rer des autres com­po­sants du bois qui al­tèrent la qua­li­té et la blan­cheur du pa­pier. L’éner­gie uti­li­sée est sou­vent is­sue de la ma­tière or­ga­nique, et les pro­duits chi­miques peuvent être réuti­li­sés.

- Le re­cy­clage. La fibre de cel­lu­lose ré­cu­pé­rée après une pré­cé­dente uti­li­sa­tion est la­vée pour en re­ti­rer l’encre, et pro­duire une nou­velle pâte. Il est ain­si pos­sible de pro­duire du pa­pier 100% re­cy­clé uti­li­sé pour le pa­pier jour­nal, ou les ra­mettes de pa­pier de bu­reau. Le plus sou­vent, le pa­pier jour­nal est en par­tie re­cy­clé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.