Il veut en­trer chez son ex-femme

Tendance Ouest Rouen - - FAITS DIVERS -

Vers 5 heures du ma­tin le 28 juillet 2019, les ser­vices de po­lice sont ap­pe­lés au do­mi­cile de la vic­time au Houlme. Elle est la conjointe du pré­ve­nu et su­bit de­puis quelque temps ses scènes de vio­lences. Le jour des faits, ce­lui-ci rentre de chez des amis chez les­quels il a pas­sé une nuit bien ar­ro­sée. La vic­time, in­quiète de n’avoir pas de nou­velles de­puis la veille, le voit de­vant chez elle, im­mo­bile dans sa voi­ture. Elle de­vine l’état d’al­coo­li­sa­tion dans le­quel il se trouve et ne veut pas le lais­ser en­trer mais des­cend de chez elle pour lui par­ler. Il sort alors de son vé­hi­cule et se di­rige vers l’ap­par­te­ment. Elle le suit et lui si­gni­fie son re­fus de le voir en­trer. Il s’énerve et lui as­sène un coup de poing à l’oeil gauche, avant de la pla­quer au sol.

L’al­cool comme ex­cuse

À leur ar­ri­vée, les po­li­ciers dé­couvrent le pré­ve­nu très al­coo­li­sé, qui tient des pro­pos in­co­hé­rents. Em­me­né au com­mis­sa­riat, il pré­tend ne se sou­ve­nir de rien. “C’est vague dans ma tête”, ex­plique-t-il. À la barre du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de

Rouen, jeu­di 31 oc­tobre, il re­con­naît être im­pul­sif. Le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique re­quiert “un sui­vi psy­cho­lo­gique” car au­cune dé­marche de sa part n’a été en­ta­mée dans le cadre d’un se­vrage à l’al­cool. Le pré­ve­nu est fi­na­le­ment re­con­nu cou­pable et condam­né à cinq mois de pri­son avec sur­sis ain­si qu’à une mise à l’épreuve de deux ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.