Il le frappe pour vo­ler son vé­hi­cule

Tendance Ouest Rouen - - FAITS DIVERS -

Dans la nuit du 8 au 9 août 2019 dans une rue de Rouen, un homme sort de chez des amis pour ren­trer chez lui. Il tient les clés de sa voi­ture à la main et s’ap­prête à ou­vrir la por­tière quand il sent ar­ri­ver plu­sieurs in­di­vi­dus der­rière lui. L’un d’eux s’avance, le passe à ta­bac et lui vole ses ef­fets per­son­nels et sa voi­ture.

En­san­glan­té, l’agres­sé doit se ré­soudre à ren­trer chez lui à pied. Le len­de­main des faits, une pa­trouille de po­lice contrôle des vé­hi­cules à Ba­ren­tin. Le vé­hi­cule vo­lé en fait par­tie. Trois hommes sont à bord mais le conduc­teur re­fuse d’ob­tem­pé­rer à l’ar­rêt de­man­dé tan­dis que ses com­parses s’en­fuient. In­ter­pel­lé, il dit avoir ache­té le vé­hi­cule ré­cem­ment. L’un des fuyards est re­trou­vé. Il re­con­naît avoir as­sis­té à la vio­lence du vol per­pé­tré par son ami mais nie toute autre im­pli­ca­tion.

Il nie tout en bloc

En garde à vue, Cheik Sa­cko, 19 ans, en at­tente de ré­gu­la­tion ad­mi­nis­tra­tive de sa pré­sence en France, nie to­ta­le­ment les faits re­pro­chés alors que la vic­time le re­con­naît et le dé­signe comme l’au­teur de l’agres­sion. Le procureur de la Ré­pu­blique constate que “l’agres­sion vio­lente est ca­rac­té­ri­sée”, lors de l’au­dience du mer­cre­di 6 no­vembre de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel.

Le pré­ve­nu est re­con­nu cou­pable et con­dam­né à une peine de dix mois de pri­son ferme avec main­tien en dé­ten­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.