Comment trou­ver les fi­lières qui re­crutent à coup sûr ?

Re­pé­rer quels sont les be­soins ré­cur­rents des en­tre­prises est une bonne stra­té­gie pour trou­ver ra­pi­de­ment un em­ploi. Pôle em­ploi peut vous ai­der à les trou­ver.

Tendance Ouest Rouen - - FORMATION - Cédric Tho­mire

En­vie de vous re­con­ver­tir, mais dans quel sec­teur ? Be­soin d’y voir plus clair au mo­ment de choi­sir votre orien­ta­tion ? Pour bien ré­pondre, connaître les fi­lières qui re­crutent à coup sûr est un atout. Ce sont les en­tre­prises qui éprouvent des dif­fi­cul­tés de re­cru­te­ment ré­cur­rentes. “De­puis deux ans, le nombre d’en­tre­prises qui ont des be­soins de main-d’oeuvre et qui ne trouvent pas de can­di­dats s’ac­cen­tue. Avoir le pro­fil re­cher­ché ga­ran­tit l’ob­ten­tion ra­pide d’un em­ploi”, as­sure Catherine Hen­ry, di­rec­trice de Pôle em­ploi à Lille­bonne.

En Nor­man­die, voi­ci le top 5 des fi­lières qui peinent à trou­ver des can­di­dats : la conduite de trans­port de mar­chan­dises longue dis­tance, l’as­sis­tance au­près d’adultes, la mé­ca­nique au­to­mo­bile, les ser­vices do­mes­tiques et le per­son­nel de cui­sine.

“Mais at­ten­tion, chaque bas­sin de vie à ses be­soins par­ti­cu­liers. Je ne peux que conseiller à cha­cun de ren­con­trer un conseiller Pôle em­ploi pour les connaître. Car à moins d’être prêt à dé­mé­na­ger ra­pi­de­ment, il faut veiller à trou­ver l’em­ploi en phase avec le lieu du do­mi­cile et les im­pé­ra­tifs de la vie de fa­mille”, rap­pelle Catherine Hen­ry.

Adap­ter son pro­fil

Une fois la fi­lière qui plaît iden­ti­fiée, il faut aus­si s’in­ter­ro­ger sur son pro­fil. “Ce n’est pas parce que les be­soins sont im­por­tants que l’en­tre­prise se­ra moins exi­geante. Nous re­pé­rons et orien­tons si be­soin les de­man­deurs d’em­ploi qui ont des pro­fils proches des sec­teurs qui re­crutent vers des par­cours de for­ma­tion com­plé­men­taire. Pôle em­ploi peut aus­si pro­po­ser une im­mer­sion de quelques jours en en­tre­prise, pour que l’en­tre­prise teste les com­pé­tences d’une per­sonne. Ce­la né­ces­site de se re­mettre en cause et de s’in­ves­tir per­son­nel­le­ment pour se re­mettre à ni­veau”, pré­vient Stéphanie La­my, res­pon­sable de l’équipe en­tre­prise Pôle em­ploi à Lille­bonne.

Chaque bas­sin de vie a ses fi­lières qui peinent à trou­ver des can­di­dats. Au Havre et le long de la Seine, l’in­dus­trie cherche ré­gu­liè­re­ment de la main-d’oeuvre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.