Le co­ro­na­vi­rus de­vient un su­jet po­li­tique

Tendance Ouest Rouen - - FRANCE MONDE -

En Chine conti­nen­tale, ça va mal : le co­ro­na­vi­rus tue plus que l'épi­dé­mie du Sras en 2002-2003. Ré­sul­tat : l'éco­no­mie souffre aus­si. La Bourse de Shan­ghaï plonge : 400 mil­liards de dol­lars ef­fa­cés en une seule séance… La Banque cen­trale de Chine in­jecte 174 mil­liards de dol­lars dans les cir­cuits mo­né­taires pour en­rayer la pa­nique, mais l'épi­dé­mie porte un coup à la crois­sance chi­noise 2020. Pé­kin ré­agit en ac­cu­sant Wa­shing­ton de “créer une at­mo­sphère de pa­nique au lieu d’ap­por­ter son sou­tien à la Chine” : l'ad­mi­nis­tra­tion amé­ri­caine a en

ef­fet fer­mé les fron­tières aux “res­sor­tis­sants étran­gers s’étant ren­dus en Chine”.

Le reste du monde est-il tou­ché pour au­tant ? Un Chi­nois de 44 ans ori­gi­naire de Wu­han est mort aux Phi­lip­pines à la fin de la se­maine der­nière… Mais l'OMS juge in­utile de res­treindre les trans­ports in­ter­na­tio­naux. En France, les pas­sa­gers ra­pa­triés de Wu­han ont été trou­vés en bonne san­té par l'an­tenne mé­di­cale spé­ciale éta­blie à la base aé­rienne d'Istres ; mais le vi­rus pou­vant se dé­cla­rer, ils res­tent en qua­ran­taine à Aixen-Pro­vence ou à Car­ry-le-Rouet.

Les pas­sa­gers ra­pa­triés de Wu­han à leur ar­ri­vée à la base aé­rienne d’Istres, dans le sud-est de la France, le 2 fé­vrier, sont sou­mis à des contrôles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.