Après une an­née 2019 ex­cep­tion­nelle, l’Ademe en Nor­man­die se pro­jette vers 2020

Tendance Ouest Rouen - - NORMANDIE -

Fa­brice Le­gen­til est di­rec­teur ré­gio­nal de l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie (Ademe) en Nor­man­die.

En quoi 2019 a été une an­née par­ti­cu­lière pour vous ?

“Il y a eu une aug­men­ta­tion im­pres­sion­nante de nos in­ves­tis­se­ments, de plus de 25 % par rap­port à l’an­née pré­cé­dente ! On a ac­com­pa­gné des pro­jets à hau­teur de 41 mil­lions d’eu­ros. Con­crè­te­ment, c’est le dé­ploie­ment de ré­seau de cha­leur et de chauf­fe­ries bio­masses : on a ac­com­pa­gné deux gros pro­jets, au Havre et à Rouen. Ces deux pro­jets cu­mu­lés re­pré­sentent 73 ki­lo­mètres de ré­seau de cha­leur.”

Pour 2020, l’Ademe veut être ac­trice de la cam­pagne des mu­ni­ci­pales.

“Oui, on a dé­ci­dé d’ar­mer les can­di­dats d’une ving­taine de fiches pra­ti­co-pra­tiques, pro­duites par l’Ademe, face à la prise de conscience col­lec­tive sur les su­jets de tran­si­tion éco­lo­gique. Ce sont des fiches qui leur per­met­tront d’éla­bo­rer leur pro­gramme sur des su­jets de mo­bi­li­té, de ré­no­va­tion éner­gé­tique, d’ali­men­ta­tion et tous ces su­jets-là.”

Quel autre ob­jec­tif se fixe l’agence pour 2020 ?

“Sur le pay­sage éner­gé­tique, l’uti­li­sa­teur prin­ci­pal c’est l’in­dus­trie. Au­jourd’hui, c’est vrai que c’est une cible que l’on a du mal à at­teindre. Jusque-là, on était plus dans une dé­marche de mo­bi­li­sa­tion, d’ac­com­pa­gne­ment ou de convic­tion. L’idée main­te­nant c’est d’uti­li­ser l’ou­til ré­gle­men­taire pour sen­si­bi­li­ser ces en­tre­prises, on va haus­ser le ton en quelque sorte, tout en les ras­su­rant. On a la ca­pa­ci­té d’ac­com­pa­gne­ment tech­nique et fi­nan­cier sur les dé­marches qu’ils doivent mettre en oeuvre, alors qu’ils disent es­sen­tiel­le­ment qu’ils n’ont pas le temps.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.