Les Res­tos du coeur vont dé­mé­na­ger dans un grand dé­pôt ré­gio­nal sur le pla­teau est

En mai, l'an­tenne rouen­naise des Res­tos du coeur va quit­ter SaintÉ­tienne-du-Rou­vray pour al­ler s'ins­tal­ler à Mes­nil-Raoul.

Tendance Ouest Rouen - - ACTUALITÉS - Aurélien De­la­vaud

Ils com­men­çaient à se sen­tir à l'étroit dans leur dé­pôt de Saint-Etienne-du-Rou­vray. Dans les pro­chaines se­maines, les Res­tos du coeur de l'ag­glo­mé­ra­tion et ses bé­né­voles vont dé­mé­na­ger pour de nou­veaux lo­caux, plus grands et plus fonc­tion­nels, à Mes­nil-Raoul, sur le pla­teau est. En ef­fet, alors que la de­mande est tou­jours plus forte chez les bé­né­fi­ciaires, l'as­so­cia­tion pei­nait à sto­cker les 120 à 130 tonnes de dons is­sus de sa col­lecte an­nuelle. Pire en­core : elle de­vait se pri­ver d'une énorme quan­ti­té de pro­duits, que les en­seignes pou­vaient don­ner “par ca­mions com­plets mais que nous ne pou­vions pas ac­cueillir faute de place”, ré­sume Patrick Dupuis, ad­mi­nis­tra­teur dé­lé­gué des Res­tos dans l'ag­glo­mé­ra­tion.

Un nou­veau concept d'en­tre­pôt in­édit en France

À Mes­nil-Raoul, l'as­so­cia­tion va pas­ser de 800 à près de 2 800 m2 de sur­face de sto­ckage utile. Une op­por­tu­ni­té qui va lui per­mettre de ne refuser au­cun de ces dons mais aus­si de sto­cker plus de pro­duits frais, avec l'ins­tal­la­tion de chambres froides. Avec de tels équi­pe­ments, les Res­tos du coeur vont donc inau­gu­rer un nou­veau concept : “C'est une pre­mière en France ! C'est un en­tre­pôt à vo­ca­tion ré­gio­nale. Avec les dons de l'agroa­li­men­taire et des su­per­mar­chés, l'ob­jec­tif est de tri­pler les dons par rap­port à ce que l'on peut ac­tuel­le­ment ab­sor­ber, puis de les re­dis­tri­buer vers tous les en­tre­pôts dé­par­te­men­taux”, théo­rise Patrick Dupuis.

Après des tra­vaux es­ti­més à en­vi­ron 150 000 € et pris en charge par des subvention­s et quelques do­na­teurs pri­vés gé­né­reux, l'ins­tal­la­tion est pré­vue pour la mi­mai 2020. Sur le plan fi­nan­cier aus­si, ce dé­mé­na­ge­ment est une au­baine pour l'as­so­cia­tion. “Sur le loyer, l'en­tre­pôt est plus im­por­tant mais il va nous coû­ter un peu moins cher”, conclut l'ad­mi­nis­tra­teur.

L'as­so­cia­tion va trou­ver à Mes­nil-Raoul des lo­caux plus adap­tés à ses be­soins ac­tuels et à la de­mande tou­jours plus im­por­tante des bé­né­fi­ciaires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.