Deux ma­lades du co­ro­na­vi­rus hos­pi­ta­li­sés à Rouen

Tendance Ouest Rouen - - NEWS -

“L'épi­dé­mie s'am­pli­fie, les an­nonces aus­si. On nous rap­pelle quelques consignes d'hy­giène avec la­vage des mains au cas où on ne fe­rait pas le né­ces­saire pour en­di­guer l'épi­dé­mie… Oui mais on n'a pas de masques de pro­tec­tion en libre-ser­vice et pour cause, ceux-ci sont prin­ci­pa­le­ment fa­bri­qués où ça ? En Chine ! Une des solutions en­vi­sa­gées par notre mi­nistre de la san­té est d'al­ler chez notre mé­de­cin. Et là avec une or­don­nance à 22 eu­ros, à nous un masque non rem­bour­sé tout en en­gor­geant le ca­bi­net mé­di­cal.” Jean-Luc Ri­chard en com­men­taire sur ten­dan­ceouest.com

“C'est le prin­cipe d'une épi­dé­mie. Il y a dé­jà beau­coup de per­sonnes por­teuses. On ver­ra d'ici une se­maine, 15 jours. On risque de pas­ser au stade 3. Et là on au­ra une vraie chance d’éra­di­quer le vi­rus, si les gens jouent le jeu et ar­rêtent de cri­ti­quer ce qui est mis en place.” Em­ma­nuelle Le­goy sur la page Fa­ce­book de Ten­dance Ouest

“Avant de com­pa­rer la grippe et le co­ro­na­vi­rus, il faut lire un peu ce que disent les spé­cia­listes. Ça n'a rien à voir, mais je suis d'ac­cord il ne faut pas pa­ni­quer.” Mar­tine Le­ma­rie sur la page Fa­ce­book de Ten­dance Ouest

“Les gens ont plus peur d'un vi­rus qui va à coup sûr, être éphé­mère et ne se­ra qu'un vieux sou­ve­nir d'ici quelques mois comme tant d'autres (vache folle, ma­la­die por­cine, grippe aviaire). Par contre, ils n'ont pas peur pour leurs en­fants avec ces ré­formes, qui font que des jeunes s'im­molent et ont de plus en plus peur de leur ave­nir, la pau­vre­té pro­gresse et tue aus­si et beau­coup plus vite que le co­ro­na­vi­rus. Mal­heu­reu­se­ment, le gou­ver­ne­ment fait tout pour que ce­la em­pire.” Pas­cal Tho­mas sur la page Fa­ce­book de Ten­dance Ouest

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.