Af­fluence dans les la­bo­ra­toires pour le dé­pis­tage gra­tuit du Covid-19

Tendance Ouest Rouen - - ACTUALITÉS -

De­puis ven­dre­di 3 juillet, les 500 000 ha­bi­tants de la Mé­tro­pole de Rouen peuvent se faire dé­pis­ter gra­tui­te­ment du Covid-19. Il n'y a plus be­soin d'or­don­nance, il suf­fit de se pré­sen­ter dans l'un des 26 centres de pré­lè­ve­ment. Pour l'Agence ré­gio­nale de san­té de Nor­man­die, il s'agit de “cas­ser la

chaîne de trans­mis­sion du Covid-19” alors que plu­sieurs cas grou­pés ont été en­re­gis­trés der­niè­re­ment à tra­vers l'ag­glo­mé­ra­tion.

Dès la ma­ti­née du pre­mier jour de cette vaste cam­pagne, les la­bo­ra­toires ont été for­te­ment sol­li­ci­tés et les ren­dez-vous se

mul­ti­plient. “La par­ti­ci­pa­tion de la po­pu­la­tion au dé­pis­tage per­met d'éva­luer le ni­veau de cir­cu­la­tion du vi­rus sur le ter­ri­toire et de re­pé­rer plus ra­pi­de­ment un éven­tuel clus­ter”, ex­plique l'Agence ré­gio­nale de san­té. Seule­ment der­rière les centres de pré­lè­ve­ment, les la­bo­ra­toires qui ef­fec­tuent les ana­lyses sont très sol­li­ci­tés. “Je n'ai pas de vi­sion sur les dé­lais”, ex­plique-t-on au sein d'un la­bo­ra­toire rouen­nais, alors que les ana­lyses de­mandent ha­bi­tuel­le­ment 48 heures en moyenne.

Il suf­fit de se pré­sen­ter dans l'un des 26 centres de pré­lè­ve­ment, avec ou sans ren­dez-vous se­lon le lieu, pour bé­né­fi­cier du test de dé­pis­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.