TRAVEL EXTRA magazine

L’ÉCRIN BIEN-ÊTRE

LI­LY OF THE VAL­LEY

- Travel · Saint-Tropez · Philippe Starck

Contras­tant avec l’ef­fer­ves­cente Saint-Tro­pez, toute proche, l’hô­tel Li­ly of the Val­ley est un havre de paix ni­ché au coeur de la na­ture pré­ser­vée du do­maine du cap Lar­dier. Per­ché sur les hau­teurs de la pres­qu’île, il offre une vue im­pre­nable sur l’azur de la Mé­di­ter­ra­née. Une fa­mille est à l’ori­gine de ce lieu d’ex­cep­tion : les Weill, at­ta­chés de­puis long­temps à la com­mune de La Croix-Val­mer. Ils ont confié à Phi­lippe Starck l’ar­chi­tec­ture et la dé­co­ra­tion de l’éta­blis­se­ment, qui ar­bore un style eth­nique chic. Le de­si­gner a fait la part belle aux ma­té­riaux bruts (bé­ton, bois, cuir), en har­mo­nie avec la vé­gé­ta­tion luxu­riante dans la­quelle l’hô­tel semble se fondre. D’im­menses baies vi­trées ou­vertes sur le jar­din et la mer ren­forcent en­core cette im­pres­sion. La dis­po­si­tion des bâ­ti­ments en es­ca­lier donne une lé­gè­re­té à l’en­semble et per­met aux hôtes de re­joindre le spa sans pas­ser par les es­paces com­muns. Une vo­lon­té de dis­cré­tion que l’on re­trouve dans le ser­vice, d’une grande qua­li­té, tant à l’hô­tel qu’au res­tau­rant. On re­con­naît là le sa­voir-faire du di­rec­teur gé­né­ral, Sté­phane Per­so­ne­ni, qui a di­ri­gé le By­blos. Dis­po­sant d’une ter­rasse ou d’une log­gia pri­va­tive, cha­cune des 38 chambres et 6 suites pos­sède une ou­ver­ture sur l’ex­té­rieur, tout en pré­ser­vant l’in­ti­mi­té de ses oc­cu­pants grâce à l’ab­sence de vis-à-vis. À l’in­té­rieur, la dé­co­ra­tion se fait co­sy, ma­tières nobles et chaudes, mo­quettes épaisses, bois sombre cô­toyant de larges mi­roirs. Quant aux salles de bains, elles sont su­blimes, avec leurs vasques taillées dans un bloc de marbre. On ap­pré­cie tout par­ti­cu­liè­re­ment les chambres De­luxe, pour leur vue sur la mer et leur grand lit ex­té­rieur, à fleur de jar­din. Les pa­pilles sont gâ­tées, elles aus­si. Sur la grande ter­rasse du Vis­ta, le res­tau­rant prin­ci­pal, on dé­guste la cui­sine gé­né­reuse du chef Vincent Maillard, qui a ja­dis oeu­vré chez Sa­voy et Du­casse. Il va­lo­rise les pro­duits lo­caux et de sai­son dans des plats aux ac­cents pro­ven­çaux et mé­di­ter­ra­néens à la fois sa­vou­reux et lé­gers. On sa­lue sa maî­trise de la cuis­son na­crée des pois­sons et la jus­tesse du choix des ac­com­pa­gne­ments.

Le Li­ly of the Val­ley pro­pose aus­si à ses clients une large offre de sé­jours bien-être, orien­tés no­tam­ment vers la re­mise en forme, la dé­tox et la perte de poids. Au centre de soins, d’une sur­face de 2000 m2 et dont la dé­co­ra­tion est aus­si éla­bo­rée que celle du reste de l’hô­tel, l’équipe pa­ra­mé­di­cale vous concoc­te­ra un pro­gramme ho­lis­tique sur me­sure. Les trai­te­ments ( na­tu­ro­pa­thie, os­téo­pa­thie, In­di­ba, pres­so­thé­ra­pie et mas­sages éner­gé­tiques ou ayur­vé­diques…) al­lient le sa­voir-faire de thé­ra­peutes pri­més à des équi­pe­ments de haute tech­no­lo­gie. Le pro­gramme diététique, ici, ne rime nul­le­ment avec aus­té­ri­té, les me­nus spé­ciaux étant à la fois « heal­thy », gour­mands et sur­tout per­son­na­li­sés.

Cô­té ac­ti­vi­tés spor­tives, les hôtes peuvent s’en­traî­ner dans la salle de fit­ness, à l’équi­pe­ment ul­tra­mo­derne, avec vue sur la fo­rêt, na­ger dans la pis­cine de 25 mètres ré­ser­vée aux adultes, ou par­cou­rir les sen­tiers de ran­don­née à pied ou à VTT (mis à dis­po­si­tion par l’hô­tel). À moins qu’ils ne pré­fèrent se rendre à la dis­crète plage de Gi­ga­ro, long ru­ban de sable fin, pour une séance de yo­ga ou une bai­gnade dans les eaux du golfe de Saint-Tro­pez. li­lyof­the­val­ley.com

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France