Le chauf­feur se fait rare

Trucks Mag - - Edito -

Pé­nu­rie de chauf­feurs.

L’af­faire est ré­cur­rente. De­puis deux dé­cen­nies, la pé­nu­rie de chauf­feurs est qua­si chro­nique. L’ori­gine de cette di­sette pren­drait ses sources dans le boom de la pe­tite mes­sa­ge­rie, des trans­ports sur de plus courtes dis­tances, qui ré­pondent de plus en plus aux ten­dances de la consom­ma­tion. Mais pas seule­ment. La no­tion de rou­tier sym­pa en dé­li­ques­cence, con­sé­quence di­recte d’une stig­ma­ti­sa­tion ir­ra­tion­nelle de la pro­fes­sion, la perte de cer­taines li­ber­tés et l’ac­crois­se­ment des res­pon­sa­bi­li­tés tout au­tant que la mul­ti­pli­ca­tion des ou­tils in­for­ma­tiques, per­çus par nombre de chauf­feurs comme l’oeil de Mos­cou, ex­pliquent sans doute ce manque d’at­trac­ti­vi­té. De fait, il faut de plus en plus de connais­sances poin­tues, re­la­tives aux opé­ra­tions lo­gis­tiques, aux dis­po­si­tions lé­gales ou tech­niques spé­ci­fiques se­lon la na­ture de ce que l’on trans­porte, tout en ac­cep­tant tou­jours un peu plus de flexi­bi­li­té. Les sa­laires sont-ils en adé­qua­tion avec ces nou­velles contraintes ? C’est la ques­tion. La gé­né­ra­tion Y s’ac­com­mo­de­ra-t-elle de cette dé­fer­lante in­for­ma­tique ? C’est en­core la ques­tion. En at­ten­dant une ré­ponse, les dif­fi­cul­tés de re­cru­te­ment se res­sentent tou­jours avec acui­té. Pour preuve, le mé­tier de chauf­feur passe de la 10e à la 2e place des mé­tiers les plus « pé­nu­riques »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.