Pa­trick, 59 ans

Trucks Mag - - Enquete -

Pa­trick, qui roule de­puis ses vingt et un ans, at­tend la re­traite avec im­pa­tience. « J’ai com­men­cé en fai­sant de la ci­terne en Eu­rope, puis comme les Fran­çais sont de­ve­nus trop chers, je n’ai plus fait que de la France.Au­jourd’hui je fais du trans­port de dé­chets. Un sec­teur hy­per strict cô­té sé­cu­ri­té. Nous avons à bord un ap­pa­reil Tran­sic qui nous es­pionne, et pour une mi­nute de dé­pas­se­ment de nos heures de conduite, on nous rap­pelle à l’ordre. Je fais at­ten­tion à tout, y com­pris à la vi­tesse en met­tant mon ré­gu­la­teur pour ne pas dé­pas­ser. On y a in­té­rêt, car si on res­pecte tout, on peut avoir une prime équi­va­lente à un mois de sa­laire. » Les tri­cheurs, il les voit sur­tout chez les étran­gers. « Cer­tains uti­lisent des ai­mants. Pour le vé­ri­fier, il suf­fit de pla­cer un trom­bone sur le chro­no­ta­chy­graphe. S’il ne tombe pas, c’est qu’il y a un ai­mant. » Un pro­cé­dé qui se­rait une spé­cia­li­té ita­lienne. « Ils l’uti­lisent lors­qu’ils chargent dans les usines. Ça leur per­met de si­mu­ler une pause et de ga­gner 45 mn deux fois par jour. » Le conduc­teur a aus­si en­ten­du par­ler de la triche à l’AdB­lue. « Un plein d’AdB­lue, c’est 50 litres à 69 cen­times et ça dure trois jours. Les ar­ti­sans qui désac­tivent ce sys­tème réa­lisent une belle éco­no­mie sur une an­née. » Ces mêmes pe­tits pa­trons uti­li­se­raient aus­si par­fois deux cartes de chro­no­ta­chy­graphe pour conduire da­van­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.