TRUCKS RETRO

Sca­nia sé­ries L et T : Les « Long Nose » made in Sca­nie

Trucks Mag - - Sommaire - Texte : FR. Pho­tos : DR.

En 2005, Sca­nia a sup­pri­mé de son offre un con­cept vieux d’un siècle : la ca­bine à ca­pot. Les ventes de son mo­dèle T ayant dé­cli­né à par­tir de 1995, la pour­suite de son dé­ve­lop­pe­ment et de sa pro­duc­tion ne se jus­ti­fiait plus. Re­tour sur la ge­nèse d’un di­no­saure.

En 1908 dé­jà, Sca­nia pro­dui­sait des ca­mions do­tés de ca­bine à ca­pot. Et du­rant de longues dé­cen­nies, le na­tif de la Sca­nie, ar­bo­rant tou­jours son em­blème à l’image du grif­fon, s’em­ploya à pro­duire ce type de vé­hi­cule. Ce n’est qu’en 2005, fi­na­le­ment, que l’in­dus­triel de Sö­dertälje ren­dit son ta­blier. La ten­dance sur tous les mar­chés à cette époque pen­chait clai­re­ment en fa­veur des ca­mions à ca­bine avan­cée. Les lon­gueurs ré­gle­men­taires et les exi­gences de pro­duc­ti­vi­té sur un mar­ché très concur­ren­tiel ont eu rai­son des ca­mions à ca­pot. En 2004, Sca­nia

ven­dit moins de mille ca­mions « T »(l’ap­pel­la­tion « T » dé­si­gnant les ca­bines à ca­pot). Les vo­lumes ayant bais­sé de moi­tié en Eu­rope et de qua­si­ment 90% en Amé­rique la­tine entre 1995 et 2004, Gun­nar Rus­tad, alors res­pon­sable des ventes et des ser­vices de Sca­nia au plan mon­dial, dé­ci­da, en octobre 2005, d’aban­don­ner dé­fi­ni­ti­ve­ment la pro­duc­tion du mo­dèle T.

Mais au fait, pour­quoi un ca­pot ?

L’une des rai­sons les plus évi­dentes, à l’époque, concer­nait l’ac­cès à la mé­ca­nique. Les moteurs des pre­miers ca­mions de­man­daient en ef­fet de fré­quentes in­ter­ven­tions pour fonc­tion­ner cor­rec­te­ment. Contrai­re­ment aux ca­mions ac­tuels qui né­ces­sitent moins de soins, il n’y a donc plus de rai­son de bas­cu­ler à tout ins­tant la ca­bine ou d’ou­vrir le ca­pot entre deux en­tre­tiens nor­maux. Par consé­quent, l’ac­ces­si­bi­li­té au moteur n’est plus un pro­blème, d’au­tant que sur un ca­mion mo­derne à ca­bine avan­cée, elle est ex­cel­lente. Ce qui avait été mis en exergue éga­le­ment, no­tam­ment par les chauf­feurs et ce, même long­temps après la pro­duc­tion des pre­miers ca­mions à ca­pot, c’est l’im­pres­sion de sé­cu­ri­té et de sû­re­té qu’ils res­sen­taient der­rière le vo­lant d’un tel ca­mion. Le conduc­teur as­sis en hau­teur voyait de­vant lui ce ca­pot im­pres­sion­nant, ce qui avait l’heur de le ras­su­rer. De plus, avec un poste de conduite pla­cé der­rière le moteur, dans un em­pat­te­ment plus long et en ar­rière de l’es­sieu avant, les chauf­feurs es­ti­maient que ces ca­mions of­fraient un meilleur confort de marche. Evi­dem­ment, les dis­cus­sions au­tour du thème « ca­bine à ca­pot égal plus de sé­cu­ri­té » sont ob­so­lètes. La tech­no­lo­gie a pro­gres­sé à pas de géant et les fac­teurs de pro­tec­tion des ca­bines avan­cées ont été dé­ve­lop­pés à la per­fec­tion. Avec en par­ti­cu­lier des struc­tures de ca­bine sou­mises à des tests de ré­sis­tance aux im­pacts, de nom­breuses ad­di­tions d’élé­ments de pro­tec­tion, des co­lonnes de di­rec­tion à ab­sorp­tion d’éner­gie très bien étu­diées et des sièges per­fec­tion­nés. L’in­tro­duc­tion de cein­tures de sé­cu­ri­té confor­tables et de cous­sins gon­flables a aus­si aug­men­té consi­dé­ra­ble­ment la sé­cu­ri­té des chauf­feurs. Il n’y a au­jourd’hui plus au­cune rai­son de dis­tin­guer ni d’op­po­ser les deux confi­gu­ra­tions.

Re­tour aux sources avec la gamme L

Le plus illustre des ca­mions à ca­pot pro­duit par Sca­nia-Va­bis est in­con­tes­ta­ble­ment le mo­dèle L, dé­cli­né en moult ver­sions et do­té de dif­fé­rentes mo­to­ri­sa­tions. Peu avant le lan­ce­ment, en 1949, de son moteur die­sel à in­jec­tion di­recte de 135 che­vaux, le six-cy­lindres D6 10/620, de 8,47 litres de cy­lin­drée, dont la fia­bi­li­té est telle qu’on le sur­nomme le moteur aux « 400 000 km » et dont la pu­bli­ci­té de

l’époque met en avant l’in­uti­li­té des ap­points d’huile entre deux vi­danges, Sca­nia-Va­bis, en 1948 exac­te­ment, com­mer­cia­lise son pre­mier mo­dèle L. Le LS23 par exemple, un poids lourd à tan­dem ar­rière, d’un PTC de 11,4 tonnes et d’un CU de 6 tonnes est l’un des plus em­blé­ma­tiques de la sé­rie. L’un de ces vé­hi­cules, res­tau­ré à Try­sil, en Suède, et conser­vé au Mu­sée Sca­nia, ac­quis en sep­tembre 1948 par les frères Ei­nar et Trygve Björ­seth pour 74 300 cou­ronnes, au­rait par­cou­ru jus­qu’à sa ré­forme, en 1966, plus de 600 000 km. En com­mer­cia­li­sant ses sé­ries 40 et 60 do­tées de moteur à in­jec­tion di­recte, Sca­nia-Va­bis ac­com­plit alors un pas de géant dans le do­maine de la tech­nique avec no­tam­ment une ré­duc­tion de 20 à 25% de la consom­ma­tion. Le mo­dèle L65, is­su de cette sé­rie, fut com­mer­cia­li­sé de 1949 à 1954. En­suite, pour faire face à une de­mande crois­sante de gros ton­nages, les in­gé­nieurs de Sca­nia-Va­bis des­si­nèrent le L51 Dra­bant. Ce­lui-ci char­geait de 5,5 à 6,5 tonnes, et sa pro­duc­tion dé­bu­ta en 1953. Jus­qu’en 1959, il fut fa­bri­qué à 9 067 exem­plaires. Le LS71 Regent, in­tro­duit en 1954, équi­pé d’un six-cy­lindres die­sel à in- jec­tion di­recte qui dé­li­vrait 150 ch, de freins à air com­pri­mé et d’une di­rec­tion as­sis­tée, fut le porte-dra­peau de la marque jus­qu’en 1958, lors­qu’en­tra en pro­duc­tion la sé­rie 75 (mai 1958). Re­bap­ti­sés 76, puis 110, puis 111, ces por­teurs ga­gnaient chaque fois en confort, en puis­sance et en charge utile. Ils étaient pro­po­sés en deux es­sieux (le L75), en 6x2 (le LS75), en 6x4 (le LT75). Ani­més par un six­cy­lindres de 165 che­vaux, et à par­tir de fé­vrier 1961, par le pre­mier moteur sur­ali­men­té de Sca­nia-Va­bis qui dé­li­vrait 205 che­vaux, la sé­rie 75 res­ta en pro­duc­tion jus­qu’en 1980.

Soit vingt-deux ans. Un re­cord. Néan­moins, de 1972 à 1976, Sca­nia, et non plus Sca­nia-Va­bis de­puis 1969, pro­dui­sit les L140 et LS140 qui, à l’ins­tar des trac­teurs à ca­bine avan­cée, étaient équi­pés de moteurs V8 de 14 litres dé­ve­lop­pant 350 che­vaux. Le LS141 fut quant à lui pro­duit à la fin des an­nées 1970. En­fin, en 1981, Sca­nia lance sa gamme GPRT, la lettre T dé­si­gnant la ca­bine à ca­pot.

La gamme T

Il faut no­ter que la gamme dite GRPT fut la pre­mière gamme en­tiè­re­ment mo­du­laire du

monde. Les ca­bines (G, basse, avan­cée ; P, nor­male, avan­cée ; R, haute, avan­cée ; T à ca­pot) pou­vaient être com­bi­nées à trois lon­gueurs de châs­sis (M, ser­vice moyen ; H, ser­vice dur ; E, ex­tra dur) avec plu­sieurs confi­gu­ra­tions de roues et dif­fé­rents groupes mo­to­pro­pul­seurs de 8 à 14 litres. Le ré­sul­tat don­na un choix vrai­ment ex­tra­or­di­naire de ca­mions dont un cer­tain nombre de types per­ti­nents furent sé­lec­tion­nés en fonc­tion des be­soins des mar­chés. De­puis, le mo­dèle T a été dé­ve­lop­pé pa­ral­lè­le­ment à tous les autres mo­dèles de Sca­nia ca­rac­té­ri­sés par des so­lu­tions équi­va­lentes, les plus ré­centes in­no­va­tions tech­no­lo­giques et un nou­veau groupe mo­to­pro­pul­seur. Avec son plan­cher plat, il a four­ni es­pace et confort à des ap­pli­ca­tions moins sou­mises aux contraintes des lon­gueurs maxi­males ré­gle­men­tées. La sé­rie 3 a été lan­cée en 1988, la sé­rie 4 en 1995 et la nou­velle gamme de ca­mions en 2004. Jus­qu’à cette date, près de 120 000 Sca­nia mo­dèle T ont été pro­duits. Soit 60 000 sé­rie 2, 40 000 sé­rie 3 et 20 000 sé­rie 4. Sca­nia au­ra été nu­mé­ro un du mar­ché des ca­mions à ca­pot en Eu­rope et en Amé­rique du Sud pen­dant près de quinze ans.

120 000 Sca­nia mo­dèle T ont été pro­duits.

1991. Sca­nia T143 4x2 500 To­pline.

Ci-des­sus : 2001. Sca­nia T164 LA 4x2. Il était ani­mé au choix par un moteur V8 Eu­ro 3 de 480 ch ou un V8 de 16 litres de cy­lin­drée dé­ve­lop­pant 580 ch. Ces moteurs étaient éga­le­ment do­tés du sys­tème d’in­jec­tion PDE dé­ve­lop­pé par Sca­nia. Ci-des­sous à...

1999. Sca­nia T144 GB 6x2 530 Tim­ber Truck ex­ploi­té par la so­cié­té sué­doise Bo­da­fors.

1962. Sca­nia-Va­bis Su­per 76.

1981. Sca­nia 82 M. Cette ca­bine a été pré­sen­tée à l’oc­ca­sion du lan­ce­ment de la gamme GPRT.

1959. Pé­rou. Sca­nia-Va­bis Mo­dèle L75. Cette sé­rie 75, com­mer­cia­li­sée en mai 1958, est res­tée en pro­duc­tion pen­dant un nombre re­cord d’an­nées. Ils ont été fa­bri­qués jus­qu’en août 1980.

1959. Pé­rou. Mo­dèle L75. Du­rant les an­nées 1950, Sca­nia-Va­bis ou­vrit dix-sept nou­veaux pays à ses pro­duits. Dès la fin des an­nées 1940, l’en­tre­prise s’était lan­cée dans les ventes hors de Suède.

De gauche à droite : 2004. Ca­bine Sca­nia T-Se­rie To­pline. 2004. Sca­nia T380 6x4 tip­per ca­bine courte. 2003. Aus­tra­lie. Road train ver­sion cat­tle truck. Sca­nia T144 6x4 at­te­lé à une re­morque six es­sieux. 2002. T124- GB 6x4 470 To­pline Bulk Hau­lage de la...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.