Un cir­cuit d’es­sai proche des condi­tions réelles d’ex­ploi­ta­tion

Trucks Mag - - Essai -

Le cir­cuit est com­po­sé de la fa­çon sui­vante : un tiers de pe­tites routes avec de fortes pentes et des car­re­fours de dif­fé­rentes confi­gu­ra­tions (rond-point, avec route prio­ri­taire, route avec stops et feux). Un tiers de route à ca­rac­tère prio­ri­taire et consi­dé­rée à grande cir­cu­la­tion puis un tiers d’au­to­route. Le cir­cuit re­flète les condi­tions réelles d’ex­ploi­ta­tion d’un en­semble de 40 tonnes en tra­fic rou­tier.

Consom­ma­tion : la confi­gu­ra­tion Op­ti­fuel fait ap­pel à la ca­bine in­ter­mé­diaire et à un ca­ré­nage in­té­gral sans vi­scope. Les pneu­ma­tiques Mi­che­lin X-line Ener­gy en 385/55/R 22.5 équipent ce trac­teur qui af­fi­chait 37 000 km au dé­part. La ma­gni­fique se­mi­re­morque Frap­pa est elle aus­si chaus­sée en pneus Mi­che­lin et ar­bore une ligne ul­tra pro­fi­lée. Les condi­tions de cir­cu­la­tion n’ont pas été très fa­vo­rables sur la pre­mière par­tie du par­cours. Des ra­fales de vent et des orages ont écla­té en dé­but d’après mi­di. Un convoi agri­cole nous a for­te­ment re­tar­dés sur la dé­par­te­men­tale 337. Le temps per­du à ce stade ex­plique la du­rée ef­fec­tuée sur le tron­çon n°1. Le rap­port Op­ti­fleet four­ni par le construc­teur four­nit de pré­cieuses in­for­ma­tions sur la qua­li­té de ma conduite. L’uti­li­sa­tion du frein est par exemple trop im­por­tante mais cor­res­pond aux évé­ne­ments ci­tés plus haut. La consom­ma­tion cal­cu­lée par le ges­tion­naire de flotte est de 30,2 l et la consom­ma­tion d’AdB­lue est de 6,9 litres. Nous te­nons à re­mer­cier les trans­ports TFMO qui nous ont ac­cueillis sur leur site de Lis­sieu (69) et nous ont per­mis de faire les pho­tos tout au long de cette saison d’es­sai.

Le par­cours en dé­tail

C’est après avoir par­cou­ru les 27 km – par la dé­par­te­men­tale 306 et l’au­to­route A6 – qui nous sé­parent de la sta­tion au nord du vil­lage de Lis­sieu que nous fran­chis­sons le péage de Bel­le­vil­le­sur-Saône. Ici com­mence la par­tie la plus dif­fi­cile du test. Le cir­cuit passe par la dé­via­tion et une suc­ces­sion de six car­re­fours à sens gi­ra­toire pour nous em­me­ner au pied de la col­line de Brouilly. Gi­ra­toires et faux plats mon­tants de la D337 re­pré­sentent les condi­tions réelles d’ex­ploi­ta­tion d’un vé­hi­cule en ap­proche d’un lieu de char­ge­ment ou de li­vrai­son. Au km 47, la route s’in­cline for­te­ment pour de­ve­nir, sur 11,4 km, une pente de près de 6 % dans la pre­mière par­tie puis de plus de 4 % à la fin, jus­qu’au point culmi­nant du tra­cé au col des Échar­meaux. La D10 ser­pente dans les bois. Au vil­lage de Pro­pières, la route dé­cline à 4,73 % sur une dis­tance de 3 km. Ar­rive en­suite une par­tie très tech­nique où vi­rages pro­non­cés et longues courbes se suc­cèdent, tant en côte qu’en des­cente pen­dant 18,8 km, jus­qu’à la bour­gade de La Clayette. La der­nière par­tie entre La Clayette et la ville de Cha­rolles est une suite al­ter­na­ti­ve­ment de longues des­centes rec­ti­lignes et de mon­tées de 2 à 3 %. Dans la ville de Cha­rolles, un « mur » à gra­vir vient mettre fin au pre­mier par­tiel au point ki­lo­mé­trique 100.

Le deuxième par­tiel com­mence au stop de la N79. Di­rec­tion Di­goin où il faut faire de­mi-tour au rond-point sur­plom­bé par un grand châ­teau d’eau. Le cir­cuit re­prend la di­rec­tion de Cha­lon-sur-Saône par la N79 RCEA (Route Centre Eu­rope At­lan­tique). On ren­contre alors des por­tions de routes à deux voies à chaus­sée sé­pa­rée et des por­tions à deux voies à double sens de cir­cu­la­tion. La fin du deuxième par­tiel de 105,3 km est re­le­vée de­vant la bar­rière de péage de Cha­lon Sud.

La der­nière par­tie du cir­cuit consiste à re­joindre la sta­tion de car­bu­rant de Li­sieux par l’au­to­route A6 et la sor­tie 32 pour Anse, puis la dé­par­te­men­tale 306. Cette par­tie com­prend 107,3 km.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.