LAURENT, 45 ANS

Trucks Mag - - Forum -

J’ai mon ca­mion at­ti­tré, mon pa­tron l’a équi­pé en fri­go et clim de nuit, mais quand je suis en re­pos, il ar­rive qu’un autre rou­tier l’uti­lise. En gé­né­ral ça se passe bien, mais il ar­rive que cer­tains le rendent sale. Je dé­core mon vé­hi­cule, mais j’en­lève tout lorsque je le laisse à l’en­tre­prise, ce qui me prend pas loin d’une de­mi-heure. J’ai une plaque d’une as­so­cia­tion de ca­mion­neurs ita­liens, une autre où l’on peut lire Ca­mo­mil­la, un sur­nom que je dois à un em­por­te­ment en dé­but de car­rière. On m’avait alors conseillé de me cal­mer en pre­nant une ca­mo­mille, ça m’est res­té. Et puis j’ai un triangle avec un cerf. C’est mon porte-bon­heur, je l’ai ache­té en Suède il y a vingt ans. Un jour, j’avais cru l’avoir per­du, j’en suis presque de­ve­nu fou. Avant j’avais un cadre avec une pho­to de ma femme et de mes en­fants, mais comme j’ai trop peur de le perdre, je le laisse chez moi. Et puis j’ai tou­jours sur moi une pho­to de mon frère dé­cé­dé. J’ai aus­si un or­di­na­teur pour re­gar­der des films. Avant il fal­lait une té­lé et un ma­gné­to­scope pour ça. Sur mon pare-brise, j’ai ins­tal­lé une mi­ni-ca­mé­ra qui tourne en boucle. Elle m’a bien ser­vi ré­cem­ment. Une ca­ra­vane m’a em­por­té le ré­tro en me dou­blant. Le conduc­teur ne s’est pas ar­rê­té et je l’ai rat­tra­pé. Dans un pre­mier temps il a nié être res­pon­sable, mais quand je lui ai mon­tré la ca­mé­ra, il a chan­gé d’at­ti­tude. Lorsque j’ai ra­con­té ça à mon pa­tron, il a été sou­la­gé que j’aie cette preuve pour les as­su­rances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.