Lu­nettes Ci­malp Spectre 26

Vélo Tout Terrain - - SOMMAIRE -

Ci­malp est avant tout un ac­ces­soi­riste de sport de mon­tagne, comme le trail, dont ces lu­nettes

sont is­sues. En pre­mier lieu lors­qu’on les prend en main, c’est le poids qui sur­prend : à peine 28 g ! La mon­ture, ou­verte sur le des­sous, est en Gri­la­mid, gage d’un grip ef­fi­cace et d’une bonne ré­sis­tance aux chocs. Par contre, l’ef­fet “car­bone” du de­si­gn sur l’ex­té­rieur des branches fait un peu cheap à mon goût. Le ser­rage sur les tempes est bon, juste ce qu’il faut pour ne pas gê­ner et ne pas bou­ger. Le gros point po­si­tif, ce sont les verres pho­to­chro­miques et po­la­ri­sants. Ils passent de ca­té­go­rie 2 à 3 en un peu moins de 15 se­condes : c’est dans la bonne moyenne. Mais la com­bi­nai­son de ces deux ca­rac­té­ris­tiques est magique : les re­flets sont sup­pri­més ou presque. En fait, la po­la­ri­sa­tion donne un ef­fet très lé­gè­re­ment lui­sant à tout ce qui brille, un peu comme si l’élé­ment brillant était ra­jou­té au reste de ce que vous voyez. On s’y ha­bi­tue très vite ce­la dit. La teinte fon­cée est lar­ge­ment suf­fi­sante pour un usage VTT, même en plein so­leil d’août. Au pire, vous pou­vez choi­sir de mon­ter les verres gla­cier de ca­té­go­rie 4 si vous vou­lez vrai­ment pro­té­ger vos yeux, mais en ou­bliant les sous-bois. Ou alors les trans­pa­rents car ces lu­nettes sont li­vrées avec trois jeux de verres (fa­ciles à chan­ger) et un étui. Mais pour avoir rou­lé avec, tout l’été du­rant, les verres les plus po­ly­va­lents res­tent les pho­to­chro­miques-po­la­ri­sants, sur­tout avec leur trai­te­ment de sur­face mi­roir qui per­met de rou­ler dans n’im­porte quelle condi­tion. La pro­tec­tion au vent est bonne avec la cour­bure de base 8 (la forme du verre) qui en­globe bien le vi­sage sur les cô­tés. Les verres po­la­ri­sants et trans­pa­rents sont ajou­rés sur le haut pour lais­ser pas­ser un lé­ger flux d’air. Au­cune buée consta­tée (à voir en hi­ver ce­la dit). Bon point pour le nez ré­glable par ailleurs. Un lé­ger bé­mol pour le net­toyage des verres po­la­ri­sants qui né­ces­site une bonne dose de pa­tience pour ne plus avoir de traces sur l’in­té­rieur, pro­ba­ble­ment à cause du trai­te­ment des verres. Ah oui, un dé­tail : j’ai consta­té une lé­gère co­lo­ra­tion bleu­tée sur les bords ex­té­rieurs et in­té­rieurs des verres alors que la zone cen­trale res­tait neutre. Cu­rieux au dé­but, mais au fi­nal, ce­la per­met de faire res­sor­tir le re­lief sur les zones pé­ri­phé­riques, ce qui n’est pas plus mal. Donc, à ce prix, vous avez une mon­ture, trois jeux de verres et un étui, dont ces fa­meux po­la­ri­sants-pho­to­cro­miques qui valent à eux seuls de se pen­cher sur cette marque jusque-là in­con­nue en VTT. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.