Tran­si­tion Smug­gler

4 599 € | 14,65 kg sans pé­dales en taille L | Dé­bat­te­ment av. : 140 mm ; ar. : 120 mm Pra­tique : com­pé­ti­tion, ran­do, val­lon­né, mon­tagne

Vélo Tout Terrain - - CONTENTS - Texte : Ni­co­las Le Car­ré - Pho­tos : Ni­co­las Le Car­ré & Ben­ja­min La­coste

On a tous notre propre vi­sion du VTT idéal. Cer­tains mettent en avant la lé­gè­re­té, d’autres la per­for­mance ou en­core la tech­no­lo­gie, sou­vent à grands coups de concept mar­ke­ting. Chez Tran­si­tion, on pré­fère tra­vailler sur une don­née in­vi­sible à l’oeil nu, mais qui a pour­tant un rôle es­sen­tiel dans le com­por­te­ment d’un VTT : la géo­mé­trie.

La marque amé­ri­caine ap­pelle ce­la SBG, pour Speed Ba­lan­ced Geo­me­try. Vous avez pro­ba­ble­ment re­mar­qué que ces der­nières an­nées, nos VTT ont évo­lué.

Les par­ties avant de nos ma­chines se sont ral­lon­gées. Les angles de di­rec­tion se sont ou­verts, les angles de selle sont plus droits, les cintres se sont élar­gis et les bases se sont rac­cour­cies au­tant que les jupes des filles à l’ar­ri­vée des pre­miers rayons de so­leil. Une évo­lu­tion lo­gique qui vient s’ins­crire en rap­port avec des pra­tiques de plus en plus ex­trêmes et en­ga­gées, que ce soit en cross­coun­try, all-moun­tain ou bien en en­du­ro. Ces géo­mé­tries mo­dernes per­mettent in­dé­nia­ble­ment de se sen­tir plus à l’aise et en confiance. Mais comme bien sou­vent, tout est une his­toire de com­pro­mis, il y avait en­core moyen de creu­ser un peu pour op­ti­mi­ser cette avan­cée et ob­te­nir des VTT plus équi­li­brés. C’est là où Tran­si­tion in­ter­vient

avec son SBG. En com­pa­rai­son à la ver­sion 2017, le nou­veau Smug­gler dis­pose d’une par­tie avant plus longue d’en­vi­ron 18mm. Ce­la est en par­tie com­pen­sé par l’uti­li­sa­tion d’une po­tence de 40mm, 10mm plus courte que sur le mo­dèle 2017. Com­bi­née à un tube de selle plus droit (dont on vous par­le­ra un peu plus tard), on ob­tient une dis­tance à peu près si­mi­laire entre le bec de selle et le cintre. Tout ce­la pour vous dire qu’il y a de quoi perdre ses re­pères. Le plus in­té­res­sant dans l’his­toire, il faut al­ler le cher­cher à l’avant du vé­lo. Tran­si­tion a op­té pour un angle de di­rec­tion (très) gé­né­reux de 66°. Sur un 29’’ de 120mm de dé­bat­te­ment ar­rière et 140 mm à l’avant, ça com­mence à cau­ser. Là où le Smug­gler change la donne, c’est que la marque a choi­si d’ou­vrir l’angle de di­rec­tion tout en ré­dui­sant le dé­port de la fourche. Sur un 29’’, il est gé­né­ra­le­ment de 51mm. Ici, il a été ré­duit à 44 mm sur la fourche Fox 34. Trêve de chiffres et de théo­rie. Pour bien com­prendre l’in­té­rêt du Smug­gler, le plus simple c’est en­core de l’es­sayer !

Ren­dez-vous en ter­ri­toire (in)connu

Pour tout vous dire, on ne par­tait pas to­ta­le­ment en ter­ri­toire in­con­nu en tes­tant ce Smug­gler puisque nous l’avions tes­té en 2014. On était cu­rieux de voir si l’évo­lu­tion al­lait dans le bon sens. Ras­su­rez-vous, il n’a pas per­du son ADN. Ce Tran­si­tion reste un 29’’ po­ly­va­lent, même si son dé­bat­te­ment a lé­gè­re­ment aug­men­té par rap­port à la ver­sion que nous avons tes­tée. Le cadre reste en alu­mi­nium, et même si elle adopte une nou­velle biel­lette, la sus­pen­sion ar­rière conti­nue à fonc­tion­ner sur le prin­cipe du pa­ral­lé­lo­gramme dé­for­mable de type Horst Link, avec un point de pi­vot pla­cé au ni­veau des bases. Le nou­veau Smug­gler est donc dans la li­gnée des pro­duits dé­ve­lop­pés par la marque amé­ri­caine : c’est simple, conçu pour être fiable et ef­fi­cace... en té­moignent les pro­tec­tions en plas­tique souple pla­cées aux en­droits stra­té­giques, l’es­pace dis­po­nible pour le porte-bi­don ou en­core l’uti­li­sa­tion de rou­le­ments En­du­ro Max sur les points de pi­vot. Là où le bât blesse, c’est au ni­veau du poids. Sans pé­dales, le Smug­gler frôle dé­sor­mais les 15 kg sans pé­dales. Pour un vé­lo dit po­ly­va­lent, ça com­mence à faire. Si le cadre n’est pas par­ti­cu­liè­re­ment lé­ger, l’em­bon­point vient sur­tout du train rou­lant. Entre les gros gom­mards Maxxis Mi­nion et les jantes E-Thir­teen TRS, Tran­si­tion a vrai­ment vu gros. C’est par­fait pour les ter­rains cas­sants du sud de la France ou en mon­tagne, mais un peu moins si on re­cherche un peu plus de po­ly­va­lence. Les pre­miers tours de roues le confirment : sur des sor­ties à faible dé­ni­ve­lé ou des mon­tées sur che­mins fo­res­tiers, le Smug­gler n’est dé­fi­ni­ti­ve­ment pas dans son élé­ment. Son em­bon­point y est pour beau­coup, mais il y a aus­si cette po­si­tion de pé­da­lage très en avant sur le vé­lo qui s’avère as­sez fa­ti­gante pour en­chaî­ner les bornes lorsque l’on reste dans une po­si­tion sta­tique et que l’on n’est pas ame­né à bou­ger sur le vé­lo. Mais dès que les choses sé­rieuses com­mencent, le sou­rire re­vient...

Zé­ro com­pro­mis

C’est au fil des ki­lo­mètres et au cours de sor­ties plus mus­clées et en­ga­gées que l’on com­mence à com­prendre l’in­té­rêt de la nou­velle géo­mé­trie ini­tiée par Tran­si­tion.

QUELLE MO­TRI­CI­TÉ ! UN VI­RAGE EN ÉPINGLE AVEC UNE MARCHE OU DES RA­CINES À NÉ­GO­CIER EN SOR­TIE DE COURBE ? TROP FA­CILE !

Son truc, c’est le vrai VTT. Mus­clé, vi­ril. Ap­pré­hen­dé se­lon la lo­gique simple de mon­tée/des­cente. Plus il y a de la pente, plus le Smug­gler dé­livre son po­ten­tiel. Un constat va­lable en des­cente bien sûr, mais sur­tout en mon­tée. Et si le Smug­gler n’était pas spé­cia­le­ment à son aise dans les liai­sons douces et sub­tiles, il le de­vient net­te­ment plus dès que ce­la de­vient tech­nique. Il com­pense son em­bon­point par une ex­tra­or­di­naire mo­tri­ci­té et sur­tout une po­si­tion de pé­da­lage ter­ri­ble­ment ef­fi­cace. Pas be­soin de se mettre sur le bec de selle ou de ba­tailler pour char­ger l’avant du vé­lo. A son gui­don, vous adop­te­rez un bon rythme et vous vous sur­pren­drez à grim­per presque par­tout, bien ai­dé par la cas­sette 10-50 dents du Sram Eagle as­so­ciée avec un pla­teau de 30 dents. Bien cen­tré sur l’avant du cadre, le Smug­gler offre une po­si­tion de pé­da­lage qui de­vient presque na­tu­relle dans les as­cen­sions à fort pour­cen­tage. Et quelle mo­tri­ci­té ! Un vi­rage en épingle avec une marche ou des ra­cines à né­go­cier en sor­tie de courbe ? Ça en de­vient presque trop fa­cile ! Le poids du Smug­gler ne de­vient plus un han­di­cap car ses fa­cul­tés per­mettent au pi­lote de s’éco­no­mi­ser. On ima­gine bien qu’avec une paire de roues plus dy­na­miques et des pneus un peu plus po­ly­va­lents, ce­la doit être un vrai truc de dingue. Et dès que la pente s’in­verse, le Smug­gler en re­met une couche. Dans le seg­ment (29’’ en 120 mm de dé­bat­te­ment), ma ré­fé­rence ab­so­lue reste le San­ta Cruz Tall­boy car il offre une ex­cel­lente to­lé­rance, du dy­na­misme et l’im­pres­sion de rou­ler sur un ta­pis vo­lant en of­frant plus de dé­bat­te­ment qu’il en a réel­le­ment. S’il n’offre pas la même vi­va­ci­té en rai­son de son poids, je dois bien avouer que le Smug­gler est un cran au-des­sus dans la pente, dans la me­sure où il vous met réel­le­ment en confiance et offre de su­perbes ca­pa­ci­tés de fran­chis­se­ment. La roue avant passe (presque) par­tout, le reste suit et le grip au frei­nage vous per­met de pas­ser à des en­droits où l’on au­rait ré­flé­chi à plus d’une fois en temps nor­mal. Pour au­tant, pas be­soin d’at­teindre des vi­tesses as­tro­no­miques pour être à l’aise. J’avais un peu peur d’être pé­na­li­sé dans les des­centes moins ra­pides, dans le tria­li­sant et les chan­ge­ments de tra­jec­toires en rai­son de l’angle de di­rec­tion et de la par­tie avant re­la­ti­ve­ment longue. Mais grâce à ce dé­port de fourche, on re­trouve de l’agi­li­té à basse vi­tesse dans la me­sure où la roue avant se re­trouve pra­ti­que­ment dans l’axe du poste de pi­lo­tage.

Loin d’être un concept mar­ke­ting de plus, le tra­vail ef­fec­tué par Tran­si­tion sur la géo­mé­trie du nou­veau Smug­gler (et d’une fa­çon plus gé­né­rale sur toute la gamme) est un vrai plus pour ce­lui qui aime le VTT, le vrai : ce­lui où l’on cherche à se lan­cer des dé­fis au­tant en mon­tée qu’en des­cente. Alors si vous êtes plu­tôt du genre à cher­cher la fa­ci­li­té... pas­sez votre che­min !

SON TRUC, C’EST LE VRAI VTT, MUS­CLÉ, VI­RIL. PLUS

IL Y A DE LA PENTE, PLUS IL DÉ­LIVRE SON PO­TEN­TIEL

Zoom sur la sus­pen­sion ar­rière, un sys­tème as­sez clas­sique de pa­ral­lé­lo­gramme dé­for­mable avec point de pi­vot Horst sur les bases. No­tez que la trans­mis­sion est une Sram GX Eagle, un must. Cou­plée à un pla­teau de 30 dents, elle per­met de ve­nir à bout des pires mon­tées mal­gré le poids gé­né­reux du Smug­gler.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.