Jean-Fran­çois PIÈGE

Le nou­veau pi­lote des four­neaux de La Poule au pot, adresse his­to­rique du quar­tier des Halles, livre son au­to­por­trait en 26 ques­tions et un des­sin.

Vanity Fair (France) - - Autoportrait -

A . À quoi ai­me­riez-vous res­sem­bler ? Un homme heu­reux. B. À quoi res­sem­blez-vous ? Un homme heu­reux. . À quoi res­sem­ble­rez-vous dans dix ans ? Un homme en­core heu­reux mais avec quelques rides en plus.

.

Où ai­me­riez-vous être main­te­nant ? Nulle part ailleurs qu’à Pa­ris dans mes quatre res­tau­rants.

.

Qu’est-ce qui vous rend beau ? Le re­gard de mon épouse et les sou­rires de mon fils. . Quelle est votre de­vise ? Ne ja­mais re­non­cer.

.

En quoi ex­cel­lez-vous ? Nor­ma­le­ment, je me dé­brouille en cui­sine, et un peu en cal­cul men­tal. . Que dé­tes­tez-vous plus que tout ? La pa­resse et la ja­lou­sie. I. Quel est votre gros mot pré­fé­ré ? « Fais chier. » J. Que faites-vous pour vous dé­tendre ? Je chine des ob­jets, de la vais­selle, aux puces, à Londres ou Los An­geles. Je suis ra­vi des ser­vices à fruits rouges en ar­gent que j’ai rap­por­tés illi­co à La Poule au pot.

K.

Qu’y a-t-il sur votre table de nuit ? Mon té­lé­phone et des livres que je ne li­rai ja­mais par manque de temps. L. En qui ou en quoi croyez-vous ? En moi. C’est dé­jà pas mal. . Quel est l’oeuvre qui a chan­gé votre vie ? Au­cune. C’est plu­tôt la té­lé, et « Top Chef » en par­ti­cu­lier. Quel dé­faut pou­vez-vous par­don­ner ? L’im­pa­tience. . Quel est ce­lui que vous ne par­don­nez pas ? L’ava­rice. . De quoi êtes-vous gour­mand ? De la vie et de tartes aux pommes. . Quel est se­lon vous le pire tue-l’amour ? Le men­songe. . Quel rêve ré­cur­rent faites-vous ? Je ne me sou­viens ja­mais de mes rêves.

.

Quelle est votre pas­sion hon­teuse ? Ma col­lec­tion de fi­gu­rines Mi­che­lin. Une grande fa­mille de bi­ben­dums, mais je n’y vois rien de hon­teux.

T.

Quel est votre ob­jet fé­tiche ? Un dic­tion­naire mi­nia­ture of­fert par mon père il y a qua­rante ans.

.

Comment gé­rez-vous le trac ? Je mange de tout. Mais ras­su­rez-vous, je me soigne.

.

De quel sport êtes-vous fan ? Le rug­by et de ten­nis, sur­tout à la té­lé. Men­tion spé­ciale pour Ro­ger Fe­de­rer dont j’es­saye de ne ra­ter au­cun match.

.

Quelle est votre meilleure blague ? Je ne suis mal­heu­reu­se­ment pas ex­pert en his­toires drôles. Je laisse le soin de me faire rire à mes amis. Fran­çois-Xa­vier De­mai­son y réus­sit par­ti­cu­liè­re­ment bien.

X.

Quel est votre jour pré­fé­ré ? J’adore les jours d’avant : la veille du dé­part en va­cances, la veille de la ren­trée.

.

Quel est ce­lui que vous dé­tes­tez ? Le 31 dé­cembre. Du coup, je suis plu­tôt heu­reux de tra­vailler ce jour-là.

Z.

Faites un voeu. Fai­sons simple : conti­nuer à être un homme heu­reux. “ er La Poule au pot 9, rue Vau­villiers, Pa­ris- I .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.